jeudi 30 juin 2016

martin gil

J’ai passé un bon moment à me promener dans le recueil d’articles Mirar desde arriba («regarder d’en haut») qu’avait fait paraître à Buenos Aires, en 1930, un certain Martín Gil, essayiste, météorologue et astronome. Il y fait le point et donne son avis sur diverses questions, par exemple pourquoi les icebergs se mettent-ils à dériver certaines années, pourquoi la lune nous présente-elle toujours la même face (c’est qu’elle est animée d’une rotation orbitale, et non axiale) ou que faire en cas d’orage (selon lui, autant il est... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 27 juin 2016

poignée

La poignée de main est un geste parfait, qu’aucune simagrée ne saurait remplacer.
Posté par Ph B à 22:08 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 24 juin 2016

nu

L’adjectif «nu» est si bref et abrupt, qu'il répugne au diminutif : on n’est jamais nuet, ou nuette.
Posté par Ph B à 09:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 21 juin 2016

bordeaux, ses maires et ses ruisseaux

En cherchant des renseignements sur Bordeaux, je suis tombé sur la liste de ses maires. On en compte maintenant quelque 240, depuis 1208. Le plus durable aura sans doute été Chaban, qui a occupé le poste pendant presque cinquante ans (1947-1995). En épluchant la liste, je me suis aperçu que bien des noms, qui jusqu’alors n’étaient pour moi que des noms de rues, étaient en fait ceux de maires, surtout du XIXe siècle (Lafaurie de Montbadon, Gourgue, David Johnston, Duffour-Dubergier, Antoine Gautier…). Mais c’est parmi ceux du XIIIe... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 23:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 19 juin 2016

taille

Il vaut mieux tailler les feuillus caducs en hiver, quand ils n’ont plus de feuilles : parce qu’on voit mieux quelles branches couper, parce que la masse de déchets est moindre, et parce que les branchettes seront plus faciles à utiliser si l’on veut en faire du fagot. Pour les persistants (houx, laurier, arbousier etc), qui ont toujours autant de feuilles, il peut sembler que la saison importe peu, mais il faut songer qu’en été ils sont bourrés d’insectes.
Posté par Ph B à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 18 juin 2016

la vicomtesse d'eristal

Bien que n’ayant encore jamais lu ni vu de pièces de Jean Anouilh, j’étais curieux de connaître ce qui semble être la seule oeuvre autobiographique publiée par ce natif de Bordeaux, La vicomtesse d’Eristal n’a pas reçu son balai mécanique, sous-titrée Souvenirs d’un jeune homme (La Table Ronde, 1987 (année de sa mort)), que l’on m’a aimablement offerte. La formule bizarre du titre est l’énoncé d’un message reçu alors que le jeune homme était préposé aux réclamations dans un grand magasin. L’auteur raconte là ses premiers emplois,... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 17 juin 2016

guérilla

La guérilla c’est la guerrille, la guerrette, la petite guerre, la guerre petite, celle en effet où rien n’est grand.
Posté par Ph B à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 15 juin 2016

réaction

Contre les excès du féminisme fanatique, organiser une Guy Pride?
Posté par Ph B à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 14 juin 2016

enveloppe

Pour le Voyage de Mocquet, j'ai reçu entre autres commandes celle d'un calligraphe spécialisé dans l'occupation de l'espace.
Posté par Ph B à 09:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 13 juin 2016

sur dutourd

«Parler littérature est le plus charmant entretien que puisse procurer la civilisation.» C’est là une des phrases les plus aimables du recueil de Jean Dutourd, Contre les dégoûts de la vie (Flammarion, 1986, page 24). Une des plus acides est celle où il approuve «cette force exaspérante qu’est le bon sens, contre quoi l’on ne peut rien, sinon dire des injures ou monter des machines de guerre» (p 214). En évoquant dans une même note, voilà quelque temps (le 27 avril), ce livre et les Historias del barrio de Gabi Beltrán, j’avais le... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,