7793720550_donald-trump-et-kim-jong-un-se-sont-rencontres-a-singapour-la-nuit-du-mardi-12-juin

Décidément je me débrouille mal. Après avoir raté l'occasion du meeting Trump-Kim Jong-un à Singapour le mois dernier (il fallait voir ça, le rapprochement des deux plus improbables tignasses de notre temps), j'ai bêtement laissé passer celle du meeting avec Poutine ce mois-ci à Helsinki. Les deux fois, je ne m'y suis pas pris à temps pour proposer ma crèche à La Croix, qui aurait fourni vraiment le cadre idéal pour ces rencontres. J'aurais cédé ma chambre à Donald et Melania, j'aurais accueilli Kim ou Vladimir dans la chambre d'amis, elle est un peu moins confortable mais je l'ai fait repeindre il n'y a pas si longtemps. Moi-même je me serais contenté de dormir sur le divan de la salle à manger, dans les grandes occasions il faut faire des efforts, et l'on aurait bien pu s'arranger avec la colonelle, en face, avec toutes ses pièces vides et sa grande cour, pour accueillir le personnel de sécurité. Donald et son homologue auraient pu se faire photographier en train de se promener autour de mon bassin. J'aurais demandé à Jacky de revenir tondre la pelouse juste avant. Le mieux aurait été qu'ils arrivent à partir du vendredi après-midi, comme ça je serais allé le matin au marché de Loulay, prendre des charcuteries à la camionnette de monsieur Noiraud. Je leur aurais fait l'accueil en pays rural, ils auraient profité du bon air. Eh oui, patient lecteur, il y a des moments où j'ai besoin de me raconter ce genre de conneries, pour me détendre.