J'aimerais aimer mieux que ça Tocqueville, mais malgré toute ma sympathie je dois avouer que ses Voyages ne me passionnent pas. Dernièrement je m'étais enlisé dans ses notes sur l'Angleterre et l'Irlande, qui ont fini par me tomber des mains. Je remets à plus tard une autre tentative avec son Amérique. En attendant, sur un conseil avisé de mon hôte, conseil que j'avais d'abord négligé, je me suis plongé dans La morue de Brixton, d'un certain Bogousslavski. Pour ce que j'en sais à cette heure, le personnage me repousse autant qu'il m'attire, mais son livre est prenant. Je le laisse en ville, où je ne le lis que les soirs de semaine, et je suis chaque fois content d'y revenir.