934037_10208728179984828_3364545643932443491_n

Dieu a dû entendre mes prières, et celles de quelques autres, car enfin mon candidat favori est élu président des Etats-Unis d'Amérique, au moment où j'y croyais de moins en moins fermement. J'ai beau savoir que le métier des journalistes consiste principalement à mentir, je m'étais laissé bourrer le mou dernièrement et je finissais par croire à la sondagerie, qui s'est avérée une fois de plus être l'anti-baromètre parfait, annonçant avec assurance l'inverse de ce qui va se produire. J'espère que Donald ne me décevra pas, mais je n'ai pour l'instant aucune raison de douter de lui. En tout cas ce jour d'élection m'apporte déjà la grande satisfaction de voir la tronche démoralisée des journalistes. Il faut dire que cette fois-ci, ils se sont bien plantés. Je me disais l'autre jour que ceux de RTL, que j'écoute assez souvent, ont tous été à 100 % contre Trump, depuis un an et demi que dure la campagne, ce qui n'est pas très équitable, ni déontologique. Eux et le reste de la médiaterie se prennent maintenant un grand coup de réalité dans la gueule, et ça ne leur fait pas de mal...