On n’aurait que l’embarras du choix, s’il fallait citer une des innombrables conneries proférées par feu Pierre Bergé. Une de ses perles fut son tweet, ou retweet, déclarant «si une bombe explose sur les Champs à cause de la Manif Pour Tous, c’est pas moi qui vais pleurer» (16 III 2013). Il aurait aussi proclamé être «pour la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes en France» (RTL, 26 IX 2013). Il incarnait le type du bourge de gauche, bourré de fric et de grosses idées, fanatique et haineux, incapable d’admettre ou de concevoir que l’on puisse penser autrement que lui.