Il entre dans ma sympathie pour le christianisme, le fait qu’on ne soit plus obligé d’y croire.