vendredi 8 janvier 2016

ma deuxième notice dans Wiki

Jacques Le Lorrain est le nom de la rue à Bergerac où se trouve le HLM dans lequel j’ai passé mon enfance et ma jeunesse depuis l’âge de 7 ans, au printemps 1963 (à l’époque on disait plutôt «les Blocs») et où ma mère a continué d’habiter jusqu’au printemps 2013. Pendant ce demi-siècle je n’ai jamais bien su qui était Jacques Le Lorrain, sinon vaguement que c’était un écrivain, qui avait une stèle au jardin public, de l’autre côté du centre-ville. J’ai un peu mieux connu le personnage lorsque, l’an dernier, l’ami Baudouin m’a prêté... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 00:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 2 juin 2015

sansou revisité

  Il y avait une éternité, à tout le moins quinze mois, que je n’étais retourné en Dordogne, visiter mon bois de Sansou, à Cunèges, et j’y suis allé enfin vendredi dernier. C’est devenu pour moi un sujet d’inquiétude, un de plus. Aller jusque là-bas n’est plus une petite affaire : il y a quatre-vingts ou quatre-vingt-dix kilomètres de route, dont beaucoup de passages à cinquante à l’heure dans les villages, ce qui représente à mon allure une heure et demie bien tassée de trajet. Et le soir venu, comme je n’ai plus le refuge de... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 05:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 30 septembre 2014

vieille photo de bernie & me

Retrouvée récemment parmi les papiers de ma mère, cette photo de moi et mon copain Bernard, photo que je n'avais peut-être jamais vue, dont je n'avais en tout cas aucun souvenir, prise il y a des lustres (huit, exactement) on ne sait où ni par qui, ni qui est le troisième personnage.
Posté par Ph B à 08:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 22 mars 2013

monsieur

Je devais être en classe de sixième, car j'étais encore bien petit mais déjà au collège, lorsqu'un beau jour, après avoir sans doute chahuté avec mes camarades à la sortie des classes, je me suis aperçu que je n'avais plus mon cartable. Bouleversé par cette perte, et par l'idée du châtiment paternel qu'elle me vaudrait, je sanglotais en pleine rue. C'est alors qu'un homme s'est approché en me disant quelque chose comme «Qu'y a-t-il, Monsieur, que vous arrive-t-il?» Je n'oublierai jamais la surprise et le réconfort que j'en ai... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 06:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :