lundi 23 octobre 2006

Lettre documentaire 362

Phrases choisies d’ Antoine Rivarol * Dans son Discours sur l’universalité de la langue française (1784) (…) c’est la prose qui donne l’empire à une langue, parce qu’elle est tout usuelle : la poésie n’est qu’un objet de luxe. Il est bon de ne pas donner trop de vêtements à sa pensée ; il faut, pour ainsi dire, voyager dans les langues et, après avoir savouré le goût des plus célèbres, se renfermer dans la sienne. (En note :) Il faut (…) se résoudre, quand on parle une langue... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 22 octobre 2006

Lettre documentaire 361

QUELQUES UNES DE MES PHRASES PREFEREES DANS LES LETTRES A UN GENTILHOMME RUSSE SUR L’INQUISITION ESPAGNOLE PAR LE COMTE JOSEPH DE MAISTRE (Lyon, Paris : Pélagaud, 1857). Page 5. Les premiers inquisiteurs (…) n’opposèrent jamais à l’hérésie d’autres armes que la prière, la patience et l’instruction. P 9. Quant aux moyens, le meilleur (tout crime excepté) est celui qui réussit. P 16. (Certains regardent l’Inquisition) comme un club de moines stupides et féroces. P 42. Personne... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 21 octobre 2006

Lettre documentaire 360

Mes phrases préférées dans les Pensées de l'empereur MARC-AURELE ici transcrites en m'inspirant de traductions françaises publiées à Paris par Alexis Pierron en 1843, par J Barthélémy-Saint Hilaire en 1876 et par G Michaut vers 1900. II,1. Le matin, commencer par se dire : je vais rencontrer un indiscret, un ingrat, un insolent, un fourbe, un envieux… II,5. … faire ce que tu dois comme un homme sérieux et simple… II,7. Tu es tiraillé par les événements du dehors. Soustrais-toi au... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 20 octobre 2006

Lettre documentaire 359

QUELQUES EXTRAITS DES NOTAS (1954) DE NICOLAS GOMEZ DAVILA. (page 11) Peu de choses meurent aussi vite que les idées, et peu de cadavres inspirent une telle indifférence (…) (p 11) Le livre qui ne divertit, ni ne charme, court le risque de perdre le seul lecteur intelligent : celui qui cherche son plaisir dans la lecture et seulement son plaisir. (…) (p 13) (…) L’humanité est d’une étonnante indifférence envers tout ce qui ne menace pas son existence mais se contente de la... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 13:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,