vendredi 3 septembre 2010

Croix-C

Dans certaines occasions j’abrège le nom de mon village de la Croix-Comtesse en Croix-C. Chaque fois cela me fait penser à Croisset, mais c’est là un Croisset à ma mesure : Gustave avait besoin d’un gueuloir pour ses œuvres, en ce qui me concerne un ronchonnoir suffit amplement.
Posté par Ph B à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 14 août 2010

Veurmine

Ce qui reste du patois charentais dans le parler rural est moins une langue à part, qu’une façon de manier le français. J’entends quelquefois cet emploi du verbe Avancer : «Avancez donc nous voir», «On avancera vous voir ce tantôt» (on vous rendra visite cet après-midi). Jacques désigne les parasites du jardin par le mot Vermine, qu’il prononce Veurmine : «O l’est d’la veurmine». Des moules qu’il a mangées n’étaient pas belles car «pleines de chanques», c’est-à-dire de chancres, c’est-à-dire de crabes.
Posté par Ph B à 05:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 11 août 2010

Jungle

Un instituteur m’avait bien ennuyé, quand j’étais gosse, en m’apprenant que le mot Jungle devait se prononcer Jongle. Quel désastre, transformer le formidable Jim la Jungle en un ridicule Jim la Jongle, le rabaisser en somme au statut de ces parasites que l’on n’appelait pas encore les intermittents du spectacle, mon âme d’enfant ne pouvait l’admettre, mon cœur d’homme s’y est toujours refusé. On a les intransigeances qu’on peut. Mais en fait, je vois que le Robert enregistre les deux prononciations. Et j’apprends que le mot... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:23 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 6 mars 2010

D'autrefois

La première fois que j'ai entendu Louis dire «d'autrefois» (exactement «d'aut'fois») pour «autrefois», j'ai pensé que sa langue avait fourché. Au fil des ans j'ai eu la confirmation qu'il disait bien comme ça, et je me demandais si c'était sa façon personnelle d'employer ce mot. L'an dernier, observant que Jacques disait de même, j'ai réalisé que ce devait être l'usage local (inconnu de ma mère, née à 20 km d'ici). J'en ai trouvé une sorte de confirmation l'autre jour en lisant sous la plume de Lafitau, c'est à dire en français de... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 8 janvier 2010

r

On dit qu’Allemands et Français raclent les R, et qu’Espagnols et Italiens les roulent, mais que dit-on qu’en font les Anglais ? S’il n’y a meilleur terme en usage, je proposerais bien de dire qu’ils les mâchonnent.
Posté par Ph B à 20:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 30 novembre 2009

Un individu vaguement instruit, peu capable de pensée originale : un untellectuel.
Posté par Ph B à 11:27 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 10 août 2009

Un adam se love au coeur de madame.
Posté par Ph B à 09:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 9 juillet 2009

Georg Christoph Lichtenberg

Bien que très incomplet, un petit recueil des Aphorismes de Lichtenberg, que l’on m’a prêté, m’a plu d’abord par son charme sixties (publié en 1966 par Pauvert, dans une collection dirigée par J-F Revel, avec une préface d’André Breton) puis par le contenu. Hors quelques manies agaçantes, comme sa haine obsessionnelle du catholique, les notes posthumes de ce professeur allemand du XVIIIe siècle sont assez divertissantes. Je n’ai pas de commentaire particulier à en faire, hormis peut-être sur celle où il s’étonne qu’ «En Angleterre,... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:56 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 juin 2009

Le double sens du mot économie (gestion et rigueur) est à remarquer. De même celui du mot fortune (chance et richesse). Mais le premier souligne ce que la prospérité doit à l’effort, le second ce qu’elle a d’aléatoire.
Posté par Ph B à 08:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
mardi 16 juin 2009

Mémo

Il y a quelques années, quand j’ai dû étudier la zoologie avec quelque sérieux, il m’a fallu apprendre à maîtriser cette hiérarchie : le royaume animal est divisé en embranchements, les embranchements en classes, les classes en ordres, les ordres en familles, les familles en genres et les genres en espèces. Il peut y avoir aussi des sous-espèces, également dites variétés ou races, et des catégories intermédiaires, comme des sous-ordres ou des super-familles, mais tel est le schéma de base. Ainsi l’homme par exemple est un animal... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,