jeudi 29 mars 2018

chêne et aulne

J'ai beaucoup aimé L'aventure des mots français venus d'ailleurs, de Henriette Walter (1997, 2014). Je m'y suis régalé d'étymologies, dont je suis friand. J'évoquerai à cette occasion la question des noms de deux espèces d'arbres, le Chêne et l'Aulne (pour ceux qui ne connaissent pas, l'Aulne est cet arbre des terrains humides, dont les fruits ressemblent à de minuscules pommes de pin). Le Chêne s'appelait Quercus en latin, mais ce mot n'a pratiquement rien donné dans la langue française courante, ni dans la toponymie. C'est son nom... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 05:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 19 janvier 2018

mon action sur le monde

Ces temps-ci pour me délasser je me suis remis à pratiquer la lexicographie en amateur, afin d'établir certaine liste de vocabulaire dont j'ai le projet (les mots français d'origine tupi-guarani), et pour cela je me sers entre autres du TLFi, le Trésor de la Langue Française informatisé, disponible gratis en ligne. Cet instrument bien fait reproduit, pour chaque mot recherché, la savante notice de son édition en papier datant du siècle dernier, éventuellement complétée de nouvelles données. Chaque notice est terminée par des... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 9 janvier 2018

lundi

Il y a dans le nom français du lundi, premier jour de la semaine, cette perfection, qu'il contient justement le nombre un. Lundi, plus que le jour de la lune, n'est-il pas le jour un?
Posté par Ph B à 22:21 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 26 juillet 2017

distinguos

Je feuillette les dictionnaires pour préciser mon vocabulaire. Par exemple j’ai du mal à retenir la différence entre le sigle et l’acronyme. Le sigle est l’abréviation d’une formule, réduite aux initiales des mots. Il se prononce lettre par lettre (comme dans CGT, TGV). L’acronyme est un sigle prononcé comme un mot ordinaire (Ovni, Sida). Le Wiktionnaire fait remarquer que certaines abréviations peuvent se prononcer des deux façons, comme l’URSS. C’est aussi le cas de l’ONU, me dis-je. J’ai longtemps cru que la bille et la grume... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 mai 2017

linguistique des rêves

Deux remarques sur le nom des rêves : 1) En français, on parle de «beaux rêves» et de « mauvais rêves», plutôt que de bons ou de laids. 2) Dans les quelques langues que je connais, il existe un mot bref pour nommer le rêve, et un plus compliqué pour le cauchemar.
Posté par Ph B à 06:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 3 novembre 2016

RoRoRo

En considérant une carte, je me suis avisé de l’étrange ressemblance entre les noms des trois principales villes portuaires de mon département natal, dotés de la même première syllabe : du nord au sud, La Rochelle, Rochefort, Royan. Ce Ro-Ro-Ro me fait penser à la collection de livres de poche allemands "rororo", ainsi nommée par abréviation de la formule Rowohlt Rotations Romane (un germaniste de mes lecteurs saurait-il dire au juste comment traduire cela : Romans imprimés de chez Rowohlt?). Voilà un trait commun inattendu entre la... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 00:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 31 août 2016

nord

J’ai appris cet été que les noms français des points cardinaux (Nord, Sud, Est, Ouest) proviendraient de l’anglais. Les dictionnaires font remonter les premières traces de cet emprunt au Moyen Age, ce qui ne dit pas quand les quatre mots sont devenus usuels. J’ai remarqué que, dans des documents plus récents, encore même au dix-neuvième siècle, le français utilisait plus volontiers des termes traditionnels, comme Orient ou Levant pour Est, Couchant ou Ponant pour Ouest, et Midi pour Sud, mais je ne vois pas quel a pu être le mot... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 04:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 9 juillet 2016

judéo-espagnol

La moins convaincante, mais non la seule des manies bizarres de ceux qui cultivent le judéo-espagnol, est ce besoin de remplacer les C et les Qu de l’espagnol normal par des K : karo, kada, kedar, porke? N’est-ce pas tirer l’orthographe par les cheveux pour donner à bon compte à ce dialecte un air plus exotique qu’il ne l’est réellement? Il n’a pas besoin de telles coquetteries pour avoir son petit charme, et je trouve plutôt qu’elles lui en ôtent.
Posté par Ph B à 08:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 16 février 2016

l'horreur du simple

Il existe une loi du moindre effort, qui tend à provoquer l’érosion du langage, par exemple en abrégeant les mots : dire «cinéma» pour «cinématographe», puis «ciné» pour «cinéma», «ordi» pour «ordinateur», etc. C’est assez naturel. Il existe à l’inverse un courant laborieux, qui tend au contraire à en rajouter, suivant l’adage «pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?». C’est le facteur à l’oeuvre dans la tendance moderne à remplacer les mots usuels par des périphrases, comme on a tous remarqué : dire «demandeur d’emploi»... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 5 février 2016

vol et viol

En anglais les verbes to rob (voler) et to rape (violer) ont un air de famille, et peut-être une origine commune, ou voisine (à comparer avec les mots dérober, rapt). En français il semble que les verbes voler et violer n’aient aucun lien étymologique, malgré la ressemblance encore plus frappante. Quoi qu’il en soit, cette similarité de forme coïncide avec une parenté de sens, l’idée de prendre de force ce à quoi l’on n’a pas droit. En quelque sorte le vol est le viol de la propriété, comme le viol est le vol d’un acte sexuel.
Posté par Ph B à 05:52 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,