vendredi 19 mai 2017

une semaine à bruxelles, fin et suite

Mes regrets de quitter Bruxelles mercredi matin ont été tempérés du fait que j’échappais ainsi à la «Gay Pride», qui devait se dérouler peu de jours après notre départ. L’événement était annoncé à grands renforts d’affiches omniprésentes, de panneaux lumineux, de passages cloutés repeints aux couleurs de l’arc en ciel, et que sais-je encore, tout cela j’imagine aux frais du contribuable, à qui l’on a la prudence de ne pas demander son avis. Autant je suis pour que l’on foute la paix aux homosexuels, autant j’apprécierais qu’en... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 10:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 16 mai 2017

une semaine à bruxelles, 6

  Nous fûmes aujourd’hui visiter le musée Fin de siècle, qui présente des oeuvres datant de 1865 à 1914, principalement des peintures, avec quelques sculptures, des photos et du mobilier. L’ensemble nous a paru plus intéressant qu’émouvant. On a la satisfaction un peu vaine de voir quelques signatures célèbres (il y a un Van Gogh, et ceci, et cela)… Il y a un bel ensemble de James Ensor, dont je n’aime pas beaucoup la veine grimaçante, qui fait sa gloire, mais on voit aussi là des oeuvres de lui d’un ton plus austère, dont la... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 12 mai 2017

une semaine à bruxelles, 2

  Ce matin en sortant faire quelques courses au Delhaize du boulevard Anspach, j’ai remarqué à deux reprises que l’on trouve ici en pleine ville des pigeons ramiers, et non seulement des bisets. Quelqu’un avait déposé dans la rue un gros sac de livres dans lequel j’avais la flemme de fouiller, malgré l’attrait de la chose, et je décidai d’attendre de voir ce qu’il en resterait le soir. A midi nous déjeunâmes à Fritland, près de la Bourse, d’une carbonade exquise mais si abondante, que je sacrifiai quelques frites aux pigeons... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 23:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 25 août 2016

visite d'un peintre

J’ai rencontré l’homme idéal, en tout cas celui qui a été capable de venir affronter ma chambre d’amis crasseuse et délabrée, pour lui donner un air non seulement présentable, mais tout à fait agréable. Il a passé quasi trois jours à nettoyer, à retaper, à enduire, à peindre et à repeindre. J’avais imaginé de simplement tout reblanchir, mais pour un coloriste comme Hubert-Isidore, c’est difficile à envisager. Il n’a peint en blanc que le plafond et la moitié Nord des murs, en rose la moitié Sud, et il a réservé un petit bleu grec... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 18:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 13 août 2016

ma vie palpiteuse, suite

Mes néomots ces derniers temps : Ouestonie, offriture, dreyfusible. Hier soir j’ai fait de l’art en fumant de la drogue. Neuf collages, dont huit portraits et une scène de genre. En écoutant des oeuvres de Brian Eno sur YouTube, j’ai découvert son saisissant I dormienti, de 1999 (39 mn). Je rapporte un peu de bois de mes bois. Il faut marcher en recherchant les arbres secs, tout en regardant par terre pour s’assurer de ne pas mettre le pied sur un serpent. Ni hache, ni machette, les plus utiles sont le banal sécateur de jardin et la... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 06:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 1 novembre 2015

diego rivera

Des fameux muralistes mexicains, peintres en bâtiments officiels, Diego Rivera est mon préféré. Il est vraiment dommage que ce rebelle, qui adorait les révolutions, ait totalement raté celle qui s’est déroulée dans son propre pays, et qui a pourtant duré pas moins de dix ans (1910-1920). Pendant tout ce temps, et même au-delà, il trimballait tranquillement sa bite et son pinceau en Europe, passant d’un pays à l’autre, en évitant soigneusement la ligne de front aux moments délicats. Dans ses rapports avec les dames, il semble avoir... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 6 octobre 2015

flûte de pan

Je serais bien embarrassé, s’il me fallait préciser quelle peinture de Picasso me paraît la plus laide. (Ah, ça y est, il est reparti sur Picasso). A la réflexion, je désignerais peut-être La flûte de Pan (1923). L’air pataud des deux bonshommes, lourdauds comme des modèles de Cézanne, leur regard vide, leurs énormes pieds, leurs slips ridicules, l’indigence du décor, les couleurs fadasses, tout cela manque de grâce à un point affligeant.
Posté par Ph B à 08:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 1 octobre 2015

première communion

La première communion, peut-être ma toile préférée de Pablo Picasso, datant de 1896, quelques années avant qu'il ne devienne hélas un peintre de génie, et n'assomme le monde avec ses génissements.
Posté par Ph B à 01:09 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 10 mai 2014

naufrage du batavia

Visitant naguère une brocante miraculeuse, placée je crois sous le patronage de saint Vincent de Paul, où l'on vendait les livres à un euro les cinq, soit à vingt centimes l'unité, je m'en suis procuré une dizaine, que je ne lirai sans doute pas tous, mais parmi lesquels j'ai lu en premier celui de Simon Leys, Les naufragés du Batavia, suivi de Prosper (paru en 2003 chez Arléa). Le second texte semble n'avoir été ajouté au premier que pour faire bonne mesure, car même ainsi le volume reste mince, et si tous deux traitent de marine,... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 4 octobre 2013

marine

            Cette petite marine en noir et blanc, peinte (à la gouache ou à l'encre?) par mon père au début des années soixante, quand nous étions brestois, m'a toujours plu.
Posté par Ph B à 06:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,