jeudi 26 juillet 2018

le carnet de ma mère

Triste lecture ce matin, celle d'un carnet récupéré dans les affaires de ma mère. Je l'avais mis de côté en attendant de pouvoir prendre le temps de le lire une fois en entier, du moins ce qui est déchiffrable. C'est un petit carnet Clairefontaine Force 8 en ruine, la couverture arrière manquante, le ressort déformé, les pages râpées. Elle a dû le conserver pendant les cinq années où elle est restée enfermée en maison de retraite, mais je ne saurais dire depuis quand elle était incapable d'écrire. Il y a quelque chose de griffonné... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 28 mai 2018

ma vie palpiteuse, suite

Il n'y avait pas grand monde aux obsèques de ma mère, avant-hier samedi à Mérignac. Nous étions une dizaine. Il avait été convenu que je fasse un discours commémoratif, et j'avais pris quelques notes à ce propos. Je prévoyais une première partie rappelant l'histoire de la défunte, et une seconde évoquant sa personnalité à travers quelques anecdotes dont j'ai le souvenir. Mon grand souci était de ne pas me laisser emporter par l'émotion, mais le Xanax m'a maintenu serein. Le problème imprévu fut que le temps manquait, il m'a fallu... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 2 octobre 2015

un anniversaire

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de ma mère et je ne suis pas avec elle, parce que pour certaines raisons il faut que je sois ailleurs. De toute façon cela n’a plus grande importance, pour elle qui n’a aucune idée de son âge ni de la date, qui ne saurait même dire en quel mois ni en quelle année nous sommes, et qui n’a probablement plus qu’une idée vague de sa propre identité. Elle ne sait pas non plus très bien qui je suis. Elle me reconnaît comme quelqu’un de familier, mais ne me croit pas, si je lui dis que je suis son fils... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
lundi 28 septembre 2015

rêve de mes parents

J’ai rêvé que j’étais avec mon père et ma mère dans leur appartement. (Je rêve rarement de mon père à présent, mais il me fait toujours la même impression : je vois bien qu’il est vivant, mais comme en même temps je sais qu’il est mort, ou qu’il l’a été, il me paraît fragile et bizarre). Il était un peu pressé, car il devait partir, et demandait quel était le prix des cerises. Ma mère ne le savait pas. Eh bien, disais-je, il est probablement marqué dans un de ces prospectus. Il y en avait toute une pile, et je les prenais les uns... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 01:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 24 août 2015

ma vie palpiteuse, suite

«Du temps que les gens de gauche n’avaient pas encore fait de moi un homme de droite…» Je redécouvre avec joie la présence dans mes étagères de l’exquis petit recueil de Reflets et réflexes, c’est à dire d’aphorismes et autres brièvetés, de Pierre Gripari.J’ai rêvé que j’étais en voiture avec ma mère, et qu’elle était au volant. Qui plus est en pleine ville, dans Bordeaux. Cela m’étonnait et m’inquiétait un peu (en réalité elle est bien incapable de conduire, depuis des années). Mais elle était pleine d’entrain, sûre d’elle et de... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 27 juillet 2013

actualités de 1861

Dans les papiers de ma mère, je trouve un vieux journal, Affiches de Saint-Jean-d'Angély, journal commercial, littéraire, d'annonces et (un trou dans la une empêche de lire le sous-titre complet) ...vers, paraissant le dimanche. C'est le n° 13 de la 44e année, paru le dimanche 31 mars 1861. Six pages aux dimensions correspondant à ce que l'on appellerait aujourd'hui le format tabloïd. Cet hebdomadaire est manifestement l'ancêtre de l'actuel Angérien libre. On y traite de graves questions, comme l'«état militaire de la France en 1861»,... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 24 février 2013

son cousin

L'autre jour ma mère m'a demandé si j'étais son cousin, et quand je lui eus répondu que non, elle m'a demandé mais alors qui j'étais. Jamais encore je ne l'avais sentie aussi égarée. Elle perd la tête depuis des années, le mal d'Al a fini par gagner. Au début j'avais remarqué peu à peu ses négligences, ses indifférences, les vêtements qu'elle ne me reprisait plus, les questions qu'elle ne posait plus. Puis je me suis habitué à ce que, quand je lui rendais visite, ce pour quoi je roulais deux heures, elle m'accueille en demandant à... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :