lundi 9 septembre 2019

Les événements, de J Rolin

J'ai lu avec grand plaisir Les événements, de Jean Rolin (POL, 2015). Un homme raconte son difficile voyage en voiture de Paris à la Méditerranée en temps de guerre civile, dans un pays déchiré entre milices gauchistes, nationalistes et islamistes, où l'ONU a dépêché une Force d'Interposition des Nations Unies en France (FINUF). A vrai dire c'est tantôt ce personnage qui parle, tantôt une voix off qui nous informe de ce qui advient au «narrateur». Ce petit truquage littéraire plaira peut-être aux profs de français mais me laisse... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 18 août 2019

l'école

J'ai lu et relu cette année L'école des cadavres, dans une édition pirate sans date (Editions du Rigodon, à Meudon, cela paraît fantaisiste). Autant Les beaux draps est d'un ton bien plus froid que les deux précédents pamphlets hérétiques de Céline, autant L'école tient la comparaison avec les Bagatelles, en vocifération exubérante.L'oeuvre étincelle de style dès l'ouverture, avec cette formidable scène allégorique d'engueulade entre l'auteur et une sirène («Ah! que je lui dis, Navrante ordure...» (que symbolise-t-elle, cette sirène... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 05:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 22 mai 2019

sur les falaises de marbre

Je retombe sur cette phrase des Falaises de marbre, déjà lue et copiée, ailleurs me semble-t-il, peut-être dans les journaux de l'auteur : «Les plus beaux présents des dieux sont gratuits». Elle me plaisait, dans le temps, je lui trouve maintenant l'air un peu niais : les présents sont-ils pas gratuits par définition, d'où qu'ils viennent? Ou bien c'est un problème de traduction. J'avais déjà lu Les falaises par obligation, au temps du lycée, un prof admirable ayant assuré qu'elles faisaient partie des lectures nécessaires. Je ne dois... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 7 mars 2019

perret en guyane

Ces jours-ci dans le tram j'ai lu un recueil de textes de Jacques Perret publié en 2004 par le Dilettante sous la forme bizarre d'un livre tête-bêche, comportant d'un côté un choix de sept articles, de l'autre une série de trois nouvelles. Tous ces écrits ont pour cadre la Guyane française, où l'auteur avait séjourné dans le début des années 30. Une singularité est qu'il s'agit là d'un livre sur la Guyane dans lequel il n'est jamais question du chef-lieu Cayenne, mais seulement de la région du fleuve Maroni, qui sert de frontière à... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 06:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 27 février 2019

handke

Il me semblait avoir déjà constaté que Peter Handke n'était pas un auteur bien à mon goût, malgré quoi l'autre jour j'ai essayé de lire son livre La courte lettre pour un long adieu, que le hasard me présentait. J'ai tenu jusqu'à la page 15 (ça commence à la 13). Si certains écrivains sont des générateurs d'ennui, Handke entre dans la catégorie des surgénérateurs.
Posté par Ph B à 06:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 21 février 2019

lettrines de gracq

Dans le sillage des Terres du couchant, j'ai emprunté un autre Gracq, son volume de Lettrines (1967) dont la forme naturellement m'attire : des notes brèves et détachées, quoique pas toutes sans ordre, mais parfois regroupées par proximité de sujet (jugements littéraires, souvenirs de jeunesse et d'enfance, impressions géographiques) avec ici et là quelques observations et anecdotes ponctuelles. Ces notes m'ont touché inégalement.L'auteur évoque une paire de fois Céline (p 80 & 152), avec un respect d'autant plus notable qu'il... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 00:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 2 février 2019

gracq

Ces derniers temps les livres s'accumulent sur ma table de chevet plus vite que je ne peux les lire, et ce n'est pas me rendre service que de m'en apporter de nouveaux, malgré quoi je suis reconnaissant au bienfaiteur, ignorant cet état de choses, qui m'a offert naguère Les terres du couchant, de Julien Gracq, que j'ai lu en priorité, par politesse d'abord, puis pour le plaisir de son style peu banal. Le narrateur raconte comment il quitte sa ville, peut-être la capitale du pays, pour rejoindre au terme d'un long voyage une région... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 6 janvier 2019

mail à daniel b

«Cher Daniel, j'avais failli te mailer pour te dire finalement de n'apporter que le moins de livres possible. Le problème est que j'ai le book-appeal et que les bouquins m'arrivent sans cesse de partout et s'accumulent chez moi plus vite que je ne les revends (pour ceux que je revends). J'ai parfois l'impression qu'ils envahissent la maison et y stationnent comme une armée d'occupation. Mais bon, c'est une occupation aimable, et puis quand je serai à la retraite avec 450 euros par mois, il vaudra mieux que j'aie des réserves de... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 11 septembre 2018

perse

Je feuillette Saint-John Perse, qui tantôt m'épate et tantôt me saoule. Dans son anthologie de chez Seghers, Alain Bosquet a isolé à la façon d'aphorismes, sous le titre «Choix d'images», de belles formules tirées des oeuvres de Perse. Je les préfère aux textes entiers. Et certaines tombent comme des alexandrins. «La mer, entre les îles, est rose de luxure.» «Mon cheval arrêté sous l'arbre qui roucoule.» «Equinoxe d'une heure entre la terre et l'homme.» «Et déjà la journée s'épaissit comme un lait.»
Posté par Ph B à 00:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 5 août 2018

ex libris

En m'inspirant des signatures figurant sur les illustrations de jadis, où le nom de l'auteur était suivi d'un verbe latin, comme «Untel delineavit», Untel l'a dessiné, ou «Untel sculpsit», Untel l'a gravé, il m'est arrivé, pour blaguer, de porter sur la dernière page d'un livre que j'avais lu, la mention «Ph B legit». C'est une forme d'ex-libris. Les premiers temps, je me gourais sur le prétérit, j'écrivais «lexit» au lieu de «legit». Ça m'a contrarié, quand je m'en suis aperçu.
Posté par Ph B à 06:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,