mardi 7 décembre 2010

foi et doute

Avouer aujourd’hui que l’on n’est plus de gauche, n’est pas aussi dangereux qu’il eût été d’avouer, dans les siècles sévères, que l’on avait perdu la foi. Mais ça n’est pas beaucoup plus confortable.
Posté par Ph B à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :