mardi 23 décembre 2014

kindling

J'ai statué sur un cas récent de déconvenue. Un beau jour, voilà deux ou trois mois, pour me divertir, je cherchais à me renseigner sur le sens précis du mot anglais kindling (fagot, bois d'allumage), ses possibles synonymes et nuances, lorsque je suis tombé sur la belle page qu'un habitant du Michigan avait consacrée au sujet. Le reste de son site, voué pour l'essentiel au genre d'activités ludo-artistiques en faveur dans le courant Fluxus, ne m'attirait guère, mais je savourais avec joie les quelques paragraphes où l'auteur exposait... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 12 mars 2010

Mystères de l'édition

L’été dernier on m’a demandé de l’aide, pour la confection de l’index d’un livre. Je n’avais pas que ça à faire, mais j’ai accepté d’y consacrer une partie de mes vacances, bénévolement bien sûr. Je sais par divers canaux que l’ouvrage, un copieux recueil de critiques de cinéma des années 40, a paru quelque temps après. L’éditeur, toutefois, n’a pas encore eu l’idée de me l’envoyer. Cela me place dans une circonstance inhabituelle : car s’il m’est arrivé plus d’une fois d’écrire un livre dont ne parle aucun journal, jamais... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:40 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 26 janvier 2010

Mes déconvenues ...

Je savais le bonhomme ombrageux mais je ne me suis pas assez méfié et j’ai fini par me faire expulser du club de discussion de Jim Goad, sur Facebook. Mon crime est de ne pas être resté coi devant les déclarations de haine anti-française du polémiste. Je pense que c’est une injustice mais il est probablement inutile de discuter. Je le regrette car à ce que j’ai pu en voir jusqu’à présent, Facebook me paraît assez fade et niais dans l’ensemble et c’était là pratiquement la seule chose drôle que j’y avais trouvée. Pour en revenir à mon... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 19 décembre 2008

Mes déconvenues (ça n'en fait qu'une de plus)

« Mon cher Jean-Louisj’ai le pénible devoir de t’annoncer que l’homme qui voulait t’inviter à Bordeaux pour une causerie le 3 mars a changé d’avis et y renonce. Pour quelles raisons réelles je l’ignore. Il m’a expliqué au téléphone qu’en lisant le Bunker en banlieue, que je lui avais prêté à sa demande, il s’est senti en somme trop choqué.Cette décision me peine, parce que même si je n’étais pas à l’origine du projet, je l’avais adopté, je servais volontiers d’intermédiaire et je me faisais d’avance une joie. Je suis consterné de ce... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 11:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :