samedi 7 janvier 2017

caverne

Salle de cinéma : caverne de Platon.
Posté par Ph B à 08:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 13 septembre 2016

feuilleton

Je ne saurais dire depuis combien de temps je n'ai pas regardé un film. Trois, quatre, cinq mois? Cela ne me manque pas. Mon goût du suspense est largement comblé par le feuilleton de l'élection américaine.
Posté par Ph B à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 14 mars 2016

le cinéma de A à E (suite)

Films vus ces derniers temps : La couleur pourpre, de Steven Spielberg (1985). J’ai regardé un moment les gesticulations et les simagrées des personnages, puis j’en ai eu marre et j’ai laissé tomber. D. Blue Jasmine, de Woody Allen (2013). La déchéance d’une belle femme, trompée et ruinée, qui découvre la gêne et la promiscuité. Je ne suis fan ni des flash-backs, ni de la musiquette de jazz, ni de la volubilité des dialogues, mais j’ai trouvé remarquable ce drame sans pitié, et le jeu de l’actrice principale Cate Blanchett. B. ... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 18 octobre 2015

le cinéma de A à E (suite)

Films vus dernièrement : Tropa de elite, de José Padilha (2007). Sur la guerre que des policiers intransigeants mènent à leurs collègues véreux et aux trafiquants. Vu avec difficulté, en suivant comme je pouvais les dialogues en portugais de favela et des sous-titres en anglais. La caméra tressautante est assez pénible. C. Taken, de Pierre Morel (2008). Un Américain fortiche vient à Paris reprendre sa fille enlevée par des mafieux. E. El secreto de sus ojos, de Juan José Campanella (2009). Un juge argentin, qui ressemble à Julio... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
mardi 8 septembre 2015

Le cinéma de A à E, suite

Vu Eaux sauvages, de Paul Kener (1979). Ce film a la réputation méritée d'être un des plus mauvais de l'histoire du cinéma. Cela raconte une descente catastrophique du canyon du Colorado en radeau pneumatique, mais c'est le Délivrance du pauvre : mal inspiré, mal tourné, mal joué, et en version française mal doublé. Une perle, à sa façon. Je n'ai pu tenir jusqu'au bout. E.
Posté par Ph B à 06:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 18 juillet 2015

souvenirs de ces derniers jours

J’ai fini par savoir que les arbres disparus de mon bois de Sansou, à Cunèges (voir ci-dessus au 2 juin), avaient été enlevés ce printemps par les ouvriers d’un certain «syndicat mixte intercommunal», qui se propose d’ «entretenir et restaurer les rivières du Bergeracois». Après avoir visité leur site, je crois comprendre l’intérêt écologique et patrimonial d’une telle entreprise, mais j’avoue n’avoir aucune idée de ses enjeux politiques et financiers réels. Qui a concrètement intérêt à quoi? Comme je suppose que les opérateurs ne... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 23 juin 2015

le cinéma de A à E (suite)

Films vus ces derniers mois : The Queen, de Stephen Frears (2006), autour de la mort de Lady Diana, avec une reine d’Angleterre démodée mais sympathique, et son premier ministre socialiste mais compréhensif. C+. Le dernier des Mohicans, de Michael Mann (1992). Très mauvais, avec musique tonitruante insupportable. Interdit aux moins de 10 ans, et déconseillé aux plus de 15. D. Heat, de Michael Mann (1995), tragédie sordide, où De Niro finit misérablement sur un terrain d’aviation moche, victime des ennuis qu’il a bien cherchés. Je... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 1 avril 2015

le cinéma de A à E (suite)

Films vus ces derniers mois : L'étrange histoire de Benjamin Button, de David Fincher (2008). C. Le patient anglais, d'Anthony Minghella (1996). D. Rescue dawn, de Werner Herzog (2007). L’évasion d’un soldat américain prisonnier des communistes laotiens dans la jungle pourrie. Le film se regarde sans ennui, ce qui n'est jamais garanti avec Herzog. Malheureusement les scènes finales pleines d'emphase cassent le style assez sobre qui avait prévalu tout du long. C. Créance de sang, de Clint Eastwood (2002). Eastwood une fois de plus... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 9 janvier 2015

ma vie palpiteuse

Est-ce d'avoir connu plusieurs deuils l'an passé, ou parce que je ne me sens moi-même pas très gaillard, jamais je n'ai eu aussi peu envie de présenter des voeux de bonne année, dont l'idée seule («et la santé, surtout») me déprime. Je me suis contenté de reproduire une carte de voeux ancienne sur Fb, et de répondre à ceux qui m'avaient adressé les leurs, auxquels j'étais tout de même sensible, surtout quand il ne s'agissait pas d'un simple mail impersonnel envoyé gratis par le net à des centaines d'exemplaires. J'avais plus ou... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 17:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 29 octobre 2014

le cinéma de A à E (suite)

Vu en partie le film de Fernando León de Aranoa, Barrio (1998). Des jeunes gens assez laids mènent une vie très moche dans un quartier ignoble, au son d'une musique assommante. Ce spectacle médiocre, financé entre autres par la télévision d'état espagnole et par Canal Plous, est d'un tel ennui qu'arrivé à mi-parcours, n'ayant aucun espoir que la deuxième moitié m'intéresse plus que la première, j'ai laissé tomber pour abréger mes souffrances. Je plains sincèrement les candidats au Capès d'espagnol, pour qui ce navet est au programme... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 03:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,