vendredi 7 septembre 2012

le sexe d'une ville

Le roman de Manon Lescaut s'achève en Amérique, dans la ville aujourd'hui nommée la Nouvelle-Orléans, mais que l'abbé Prévost appelle «le nouvel Orléans», suivant, je suppose, un usage du temps, qui ne s'est pas maintenu. Cette observation soulève le problème du sexe des villes, ou disons de leur genre, qui n'est pas toujours facile à déterminer. Il ne fait pas de doute quand le nom comprend un article, comme La Rochelle ou Le Mans, ou quelque autre élément déterminant (Saint-Jean, Sainte-Marie). Dans un cas comme Orléans, la chose... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 11:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 6 septembre 2012

manon

Longtemps je n'ai connu de Manon Lescaut que le pitch, qui ne m'attirait pas, et la lecture que je viens d'en faire a confirmé cette impression. On pleurniche à mon goût beaucoup trop dans ces pages, où sans arrêt j'avais envie de gifler la petite pute et de botter le cul à son nigaud d'amant. En compensation, le livre a le charme du beau langage de son temps. J'ai été sensible à la façon dont les personnages se parlent. Le jeune chevalier des Grieux et son père se donnent tous deux du Monsieur et je trouve ça très bien. C'est ce que... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :