dimanche 15 avril 2018

paraguaçu

Par hasard un seul mot m'a remis en mémoire ce vieux couplet tropical : «Que navio é esse, que chegou agora? - É o Paraguaçu, que já vai embora» (Quel est ce bateau, qui vient d'arriver? - Le Paraguaçu, qui déjà repart). Ces vers primitifs disent à leur façon, naïve mais éloquente, la fugacité du temps. Je retrouve sur YouTube l'interprétation qu'en donnait une certaine Simone, dans les époques.
Posté par Ph B à 08:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,