lundi 24 décembre 2012

Le cinéma de A à E - Blackthorn & Guitry

Vu Blackthorn, de Mateo Gil (2011). Western bolivien belle époque dans d'assez beaux décors, avec d'assez beaux héros (Sam Shepard, Eduardo Noriega). C. Vu Tu m'as sauvé la vie, de Sacha Guitry (1950). Le baron Guitry a été sauvé d'un accident par le vagabond Fernandel. Un tel sujet nous vaudrait aujourd'hui l'inévitable leçon de catéchisme socialo sur les vilains riches et les gentils pauvres, mais ce film date d'une époque où le cinéma pouvait encore faire preuve d'assez d'esprit critique, et l'acteur-scénariste-réalisateur promène... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 29 mars 2012

distribution

D'avoir vu ces temps-ci quelques films de Guitry, qui m'épate par son charisme et son dynamisme, la force de sa voix et de son caractère, je me dis qu'un tel personnage n'aurait en aucun cas pu se retrouver dans la situation du chômeur pleurant de désespoir parce que son vilain patron l'a foutu dehors. L'eût-on mis un jour au chômage, nul doute qu'avant le soir Sacha aurait retrouvé du boulot. Il y a dans la vie, comme au cinéma, une distribution.
Posté par Ph B à 08:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 29 février 2012

Le cinéma de A à E - faisons un rêve

Vu Faisons un rêve, de Sacha Guitry (1936). Hormis un prologue où apparaissent plusieurs comédiens et des musiciens, il s'agit d'un huis clos théâtral que se partagent trois protagonistes : le mari (Raimu), la femme (Jacqueline Delubac) et l’amant (Guitry). Le film vaut moins par l’intrigue, amusante sans plus, que par la performance d’un Guitry exubérant, si volubile qu’il en est parfois même un peu saoulant. B.
Posté par Ph B à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,