mardi 16 mars 2010

Un cadavre

La trajectoire de Jean Ferrat fait un peu penser à celle de Montand, le genre de crapule qui aura fait l’essentiel de sa carrière dans la propagande communiste, puis qui aura quand même craché un petit peu dessus mais sans excès, sur le tard. Emballant Popu en bramant des niaiseries insensées, du style «La femme est l’avenir de l’homme». Au décès la médiaterie pleurniche unanime, pardi. Il paraîtrait pourtant que question «nuit et brouillard», on a été pas mal servi chez les soviets, et c'était du tenace, mais n'importe, aucun «devoir... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,