vendredi 3 novembre 2017

Gautier à la course

En feuilletant le Voyage en Espagne (en 1840) de Théophile Gautier, qui est un long et attentif reportage sur le pays, je me suis arrêté au chapitre VII, où il décrit une corrida à laquelle il vient d'assister. Je sais bien qu'il ne faut pas trop juger les sentiments de jadis avec les conceptions d'aujourd'hui, mais je ne peux m'empêcher d'être choqué de ce qu'il ne le soit pas davantage devant un tel spectacle. La mort d'un cheval éventré lui procure bien une «sensation pénible», mais il juge que dans l'ensemble «La course... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 2 novembre 2017

cisco

Dans les bandes dessinées parlant de la Guerre civile espagnole, du moins dans celles que j'ai lues jusqu'à présent, le point de vue politique se résume plus ou moins à l'opposition manichéenne entre les vilains franquistes infects et les gentils républicains impeccables. On trouve une rare exception à cette règle dans l'album Cisco : una guerra, un país, un hombre (Evolution Comics, 2017) où Josep Salvia transcrit en images d'un noir et blanc très arty les souvenirs qu'il a recueillis auprès du vétéran (Fran)cisco, âgé de 103 ans.... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 30 septembre 2017

cloche-pied

J’ai feuilleté un album publié cette année à Madrid, où est reproduite une collection d’une centaine de photos en noir et blanc appartenant au peintre Eduardo Arroyo. Le livre s’intitule A la pata coja, soit mot à mot A la patte boiteuse, ce qui veut dire en espagnol A cloche-pied. Ce sont des photos d’auteurs connus ou inconnus, qui toutes représentent une personne avec un pied en l’air, soit en train de marcher, ou de poser ainsi. Les photos dans l’ensemble ne me paraissent pas belles, mais l’idée d’une telle collection m’amuse.
Posté par Ph B à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 10 août 2017

sur la guerre civile espagnole

J’avais emporté avec moi le livre 40 preguntas fundamentales sobre la Guerra Civil, de l’historien hispaniste texan Stanley Payne, en comptant seulement le parcourir, mais finalement j’en ai lu d’assez longs passages. Il semble que l’ouvrage ne soit édité que dans cette traduction espagnole de 2006, aux éditions madrilènes La Esfera de los Libros. Le titre a peut-être inspiré le Franco para antifranquistas en 36 preguntas clave, publié trois ans plus tard par le polémiste hérétique Pío Moa, lequel est soutenu par Payne. Moa s’était... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 11:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 28 mai 2017

Lettre documentaire 504 : Arbres arabes.

J’ai passé quelques heures à examiner un livre qui m’intéressait, Arboles y arbustos de al-Andalus, publié par le CSIC (le CNRS espagnol) en 2004. C’est un ouvrage collectif dans lequel deux arabisantes (J M Carabaza & E García) et deux botanistes (J E Hernández & A Jiménez) ont analysé des textes en arabe datant du XIe au XVIIe siècle et en ont synthétisé les données quant à la description, l’utilisation et la culture de plus d’une centaine d’arbres et arbustes d'Andalousie, indigènes ou importés, en y incluant de petites... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 29 avril 2017

semainier de fin avril

Ainsi donc, à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, le candidat d’extrême gauche Mélenchon, qui faisait une belle course et se voyait déjà en haut de l’affiche, est éliminé en plein vol, mais de peu. Les deux partis de la droite et de la gauche bourgeoises sont eux aussi écartés, et menacent ruine. Fort heureusement pour eux ils sont si proches et si ressemblants, qu’ils trouvent là encore l’occasion de se jeter dans les bras l’un de l’autre, pour soutenir l’un des deux finalistes, le centriste Macron, candidat des... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

dimanche 26 février 2017

vies d'écrivains

Dernièrement j’ai eu l’occasion de lire par hasard l’un après l’autre deux livres qui se ressemblent, en ce que ce sont des recueils d’articles sur des vies d’écrivains, écrits par des Espagnols. Dans l’un, El escritor en su paraíso (l’écrivain dans son paradis) un philologue, Angel Esteban, présente dans l’ordre alphabétique des noms, selon le sous-titre, «Treinta grandes autores que fueron bibliotecarios» (trente grands auteurs qui ont été bibliothécaires. Cáceres : Editorial Periférica, 2014). La plupart sont des écrivains... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 06:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 8 février 2017

cubelles

En faisant du rangement, je retrouve un des «dix livres curieux», appartenant à la Bibliothèque ibérique de l’Université, que j’avais présentés au public en décembre 2004. Il s’agit du Cubellas y sus gentes, d’un certain Lionello Petri. Quatre ans plus tôt, en décembre 2000, j’avais rédigé sur ce mince ouvrage, dans ma Lettre documentaire 340, une courte note, que j’ai ensuite négligé de reprendre dans la version pdf de mes journaux, sans doute parce que j’avais jugé inutile d’attirer l’attention de mes rares lecteurs sur un petit... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 3 février 2017

Notre vie comme le navire

En ouvrant au hasard le Discours de la vérité (Discurso de la verdad, 1670) de Miguel Mañara, je suis tombé sur la belle image selon laquelle «Notre vie est comme le navire, qui passe promptement, sans laisser nulle trace sur son passage : avec la même hâte passe notre vie, sans laisser de nous aucun souvenir» («Es nuestra vida como el navío, que corre con presteza, sin dejar rastro ni señal por donde pasó : pasa con la misma priesa nuestra vida, sin dejar de nosotros memoria» (je retraduis sans suivre tout à fait les termes de... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 21 juillet 2016

survivre en Espagne, 1

Nous partîmes de bonne heure et fîmes bonne route, à part un bref embouteillage au péage de Biriatou. Il faisait un temps idéal pour rouler, gris mais sans pluie, ni chaud ni froid. Le réseau espagnol est maintenant organisé de telle manière que l’on peut aller jusqu’en Galice sans quitter l’autoroute, ce qui est un avantage. D’autant que l’autoroute en question était généralement en bon état, peu fréquentée, gratuite sauf quelques portions au Pays basque, et traversait un paysage assez agréable à regarder (campagne, montagnes,... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,