mercredi 9 mars 2016

une conférence

Hier soir je suis allé à Bordeaux, ce qui représente pour moi une sorte d’exploit. Je voulais assister à la conférence sur l’histoire de la ville que le professeur Laurent Coste donnait au café le Plana, place de la Victoire. Je sentais bien qu’outre ma curiosité pour la manifestation, j’étais stimulé par le besoin, qui me revient épisodiquement, contre toute raison, de relever le défi du transport à l’heure de pointe dans la bétaillère du tramway, brinquebalé debout mais à plein tarif parmi la jacasserie étudiante internationale.... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 03:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 7 décembre 2015

exposition

Je participe avec cinq de mes collagesà une Exposition des oeuvres du personnelorganisée par le Service d'Action Socialede l'université Bordeaux-Montaigne.Il y a :- un collage avec plongeuses (que je vends 50 euros)- deux portraits (celui-ci et celui-là, 40 euros chaque)- deux lettrages (Calligrammes et Rembrandt, 30 euros chaque).L'exposition se tient dans le hall central de l'université(tram B, arrêt Montaigne-Montesquieu)du lundi 7 au samedi 12 décembre(mais je décrocherai vendredi).
Posté par Ph B à 13:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 28 novembre 2015

la mémoire des pierres

En revenant du Vivarais l’été dernier, avec mon aide de camp, nous nous écartâmes de l’autoroute pendant quelques heures, sur la fin du trajet, pour traverser la Lomagne de l’Est et rendre visite à un couple d’amis nouvellement installés à Lectoure. Le gentilhomme, qui connaît un peu mes goûts, entre autres mon dada de collectionner les citations à propos de Bordeaux, m’a recommandé un ouvrage qu’il venait de lire, m’assurant que je n’aurais que l’embarras du choix pour y épingler une phrase à ajouter dans mon florilège. Il... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 11 juillet 2015

mardi dernier

José Bonifácio de Andrada e Silva représente, parmi mes sujets d’étude, le cas spécial d’un écrivain auquel je me suis intéressé un peu, mais sans plus. J’aime bien son genre de personnalité touche-à-tout, entre autres naturaliste, mais je n’ai jamais trouvé une page de lui que j’aie eu envie de traduire, par exemple. C’est surtout l’énigme de ses résidences bordelaises, pendant ses années d’exil, qui a retenu mon attention. Je me suis renseigné sur lui épisodiquement, sans intention précise, et comme je sentais que je ne ferais... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 14:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 10 juillet 2015

notes sur josé bonifácio

QUELQUES NOTES SUR JOSE BONIFACIO En tant que lusiste de formation et bordelais d’adoption, je me suis intéressé épisodiquement à la personnalité de José Bonifácio de Andrada e Silva (1763-1838), le «Patriarche de l’Indépendance» brésilienne, qui vécut quelques années en exil en France, à Bordeaux et à Talence.             José Bonifácio fut un minéralogiste, juriste, politicien et poète brésilien, franc-maçon et anti-esclavagiste, quoique monarchiste. On peut diviser sa vie... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 10 mai 2015

platanes

Lors d’une course en ville, la semaine dernière, j’ai encore eu le plaisir de traverser le parking planté de platanes qui s’étend au nord de la place des Quinconces, entre l’allée de Bristol et l’allée de Chartres (il y en a un semblable du côté sud, entre l’allée de Munich et l’allée d’Orléans). C’est un de mes endroits préférés dans Bordeaux. Je ne suis pourtant pas fan de nature «artificielle», mais j’aime beaucoup l’atmosphère de ce bois géométrique. Il est plus aéré, plus spacieux qu’une banale peupleraie, par exemple.
Posté par Ph B à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 3 mai 2015

un excellent pineau

  Entre le moment où je dus quitter Saint-Pierre, à l’été de 1992, et celui où je pus m’installer dans l’appartement de la rue Sainte-Catherine, où j’allais rester jusqu’à la fin du siècle, il y eut une courte période, un trimestre peut-être, où je demeurai dans un studio sous les toits, de la rue des Augustins. L’inconfort principal de ce logement tenait au vacarme des étudiants du quartier, qui passaient la nuit dehors à boire et à vociférer, de sorte qu’il n’était pas toujours facile de trouver le sommeil. Sans quoi la... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 25 avril 2015

du nom des rues

  J'ai déjà évoqué dans ces pages (le 16 janvier de l'an dernier) mon peu de goût pour les noms artificiellement donnés à des rues avec lesquelles ils n'ont pas de rapport naturel, et dont le choix obéit en général à des motifs idéologiques. Je leur préfère les noms utilitaires (rue de la Gare, place de l'Eglise ou de la Mairie, etc) ou les appellations transmises par la tradition, même quand leur signification originelle est devenue obscure. Je sais bien que la tâche n'est pas facile dans les zones récemment urbanisées, où... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 00:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 9 janvier 2015

ma vie palpiteuse

Est-ce d'avoir connu plusieurs deuils l'an passé, ou parce que je ne me sens moi-même pas très gaillard, jamais je n'ai eu aussi peu envie de présenter des voeux de bonne année, dont l'idée seule («et la santé, surtout») me déprime. Je me suis contenté de reproduire une carte de voeux ancienne sur Fb, et de répondre à ceux qui m'avaient adressé les leurs, auxquels j'étais tout de même sensible, surtout quand il ne s'agissait pas d'un simple mail impersonnel envoyé gratis par le net à des centaines d'exemplaires. J'avais plus ou... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 17:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 22 octobre 2014

souvenir de michel ohl

C'est un vieil et très cher ami que j'ai perdu ce lundi 20, en la personne de Michel Ohl. Nous nous connaissions, je pense, depuis le milieu des années 80. Je n'ai pas le souvenir précis de notre première rencontre, mais des copains m'assurent que ce fut un soir où il traversait Bordeaux ivre mort, soutenu par deux comparses, et le trio avait fait halte dans la galerie de Rétho, où j'exposais, rue du Chai des Farines. Peut-être ne nous sommes-nous même pas parlé à ce moment. Je dirais que nos relations ont commencé de se lier... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 21:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,