jeudi 24 octobre 2013

Le cinéma de A à E (suite)

Vu l'autre soir Ne vous retournez pas, de Nicolas Roeg (1973). La critique semble-t-il fait grand cas de cette oeuvre, qui serait un jalon dans l'histoire de la sensibilité cinématographique. Pour moi qui ne suis pas historien, et qui ne puis juger des films que d'après la joie ou l'ennui qu'ils m'inspirent, je dois avouer que celui-ci ne m'a pas emballé. L'histoire est sinistre (des Anglais dont la fille s'est noyée vont trimballer leur névrose à Venise) et les personnages arborent le plus souvent des mines lugubres. Il y a une scène... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 23 octobre 2013

après moi le...

Quand je ne serai plus, quand j'aurai disparu, quand le monde sera débarrassé de moi, quand je serai enfin débarrassé du monde, dans le fond que m'importe ce qu'il adviendra?
Posté par Ph B à 08:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 22 octobre 2013

pensées d'amado nervo

Ayant eu entre les mains les Obras completas du poète mexicain Amado Nervo (1870-1919), qui ne m'attirent guère, j'ai remarqué que l'un des volumes, le XXVIIe, se terminait par une centaine de pages de pensées en prose, regroupées sous le titre Pensando. J'ai lu ces pensées, sans en retenir grand chose. L'une d'elles attire l'attention sur un personnage mystérieux, anonyme et fugace, apparaissant dans l'Evangile selon saint Marc (XIV, 51-52). Au moment où Jésus est arrêté sur le mont des Oliviers, tous ses disciples s'enfuient, seul... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 21 octobre 2013

Le cinéma de A à E (suite)

Vu hier soir Shrek IV, de Mike Mitchell (2010) qui ne m'a pas déçu, comme quoi un film que Télérama n'aime pas du tout a encore des chances de me plaire (oui, on nous envoie Télérama, dans ma sous-loc). L'histoire est un peu bébête et pas exempte de vulgarité, encore que l'idée du jour de naissance volé ne soit pas mauvaise. Les personnages me plaisent plus ou moins, l'âne me fatigue autant que le chat botté m'amuse, le méchant nain paraît joliment dessiné par Mark Ryden. J'aime bien cette imagerie de synthèse (entre autres la scène... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 19 octobre 2013

ce qui manque

Les crises de délire humaniste, qui agitent régulièrement la société française, me font penser qu'il nous manque, façon Wilhelm Reich, une Psychologie de masse de l'antifascisme.
Posté par Ph B à 06:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 17 octobre 2013

Le cinéma de A à E (suite)

Vu hier soir et bien aimé le film de Clint Eastwood, Minuit dans le jardin du bien et du mal (1998). Clint n'y joue pas lui-même, mais il y a de bons acteurs, au premier rang desquels le charmant John Cusack, qui est ici un parfait sosie de Jim Goad jeune, ce détail m'amusait. L'histoire n'est ni une héroïquerie tonitruante, comme Eastwood en est coutumier, ni une socialerie pleurnichante, comme le cinéma en produit tant, mais une intrigue ingénieuse, située dans les décors agréables d'une ville sudiste, et notamment dans la maison... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 16 octobre 2013

j'achète peu

L'indigence de mes revenus m'incite à la prudence financière et par exemple, malgré mon goût pour la lecture, j'achète peu de livres. La plupart de ceux que je lis, je les emprunte ou bien on me les offre, car il se trouve qu'à défaut d'avoir fait fortune, j'ai réussi à conserver quelques ami(e)s. On ne peut pas déplaire à tout le monde.
Posté par Ph B à 08:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mardi 15 octobre 2013

lassalle en marche

Le député Jean Lassalle, qui a semble-t-il des loisirs, a entrepris depuis des mois une longue «marche à la rencontre des Français», qui le mène un peu partout à travers le pays. Voilà quelques jours (le vendredi 4), alors qu'il se trouvait à Marseille, s'est produit un incident fâcheux, qui n'a pas fait les grands titres de la presse. Voyons donc les petits. Lassalle était assis à la place du passager dans sa voiture d'accompagnement, laquelle était arrêtée à un feu rouge et conduite par son assistante, dont la vitre était grand... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 12 octobre 2013

sur érik satie

Je connais depuis des années une photo où l'on voit Debussy et Satie installés devant une cheminée surmontée d'un grand miroir. En l'examinant maintenant plus attentivement, je réalise que le trait blanc devant la bouche de Debussy n'est pas une grosse cigarette, comme il m'avait semblé jusqu'à présent, mais le reflet de son col dans la glace. L'impression de cigarette était peut-être renforcée du fait qu'il tient la main dans sa poche avec le geste de celui qui cherche un briquet, et que Satie, de son côté, a réellement une cigarette... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 15:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 11 octobre 2013

jardin mental

Dans un moment de rêverie, il m'est apparu soudain que «Journal documentaire» a pour anagramme «Coeur ou Jardin mental». Cette révélation ne m'étonne qu'à moitié.
Posté par Ph B à 07:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :