jeudi 14 mai 2015

propos

Les paroles s’envolent, les écrits restent, et les propos en ligne perdurent plus ou moins longtemps.
Posté par Ph B à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 11 mai 2015

un syndrome néo-rural

Avez-vous remarqué que certains propriétaires de tracteurs-tondeuses, quand ils s’y mettent, n’en finissent pas de tondre et de retondre leur carré de gazon? Je soupçonne que la commodité de diriger le petit engin, où ils sont confortablement assis et bercés par le ronronnement du moteur, induit en eux une griserie à laquelle ils ne veulent plus s’arracher, si bien qu’ils continuent à tourner en rond interminablement, sur leur pelouse déjà complètement ratiboisée. Il nous manque une étude pathologique sur ce trouble du comportement,... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 06:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 10 mai 2015

platanes

Lors d’une course en ville, la semaine dernière, j’ai encore eu le plaisir de traverser le parking planté de platanes qui s’étend au nord de la place des Quinconces, entre l’allée de Bristol et l’allée de Chartres (il y en a un semblable du côté sud, entre l’allée de Munich et l’allée d’Orléans). C’est un de mes endroits préférés dans Bordeaux. Je ne suis pourtant pas fan de nature «artificielle», mais j’aime beaucoup l’atmosphère de ce bois géométrique. Il est plus aéré, plus spacieux qu’une banale peupleraie, par exemple.
Posté par Ph B à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 9 mai 2015

alexandrin rural

Au bord de la route, non loin de la Croix, je remarque un alexandrin, peut-être volontaire, qui sait, sur un panneau annonçant en grosses lettres, «Brocante de Vergné : Jeudi de l'Ascension».
Posté par Ph B à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 7 mai 2015

deux études sur davila et caraco

  Ces derniers mois par coïncidence on m’a envoyé deux ouvrages à teneur philosophique, portant sur deux des écrivains que j’ai le mieux aimés, Nicolás Gómez Dávila et Albert Caraco. Sur le premier, le livre d'un professeur espagnol de mes relations, spécialisé dans la philosophie du droit, José Miguel Serrano Ruiz-Calderón : Democracia y nihilismo, Vida y obra de Nicolás Gómez Dávila (paru en février aux Ediciones Universidad de Navarra). Sur le second, le mémoire de maîtrise d'un étudiant, Romain D, dont je préserverai... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 06:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 6 mai 2015

sur blondin

  Un écrivain réputé pour son humour et son non-conformisme anarchisant était assez fait pour attirer ma sympathie, mais je dois admettre que ma visite aux écrits d’Antoine Blondin m’a un peu refroidi. J’ai eu l’occasion d’emprunter le copieux volume (plus de 1500 pages) de ses Oeuvres paru dans la collection Bouquins. Je ne savais pas trop par quel bout commencer. Je suis a priori mal disposé envers les fictions, c’est une sorte de handicap, j’ai rarement la patience de supporter la tyrannie des romans et des théories, qui... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 05:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 5 mai 2015

un doute

Je me demande dans quelle proportion les "communautés" se détestent parce qu'elles ont des préjugés ou parce qu'elles ont des souvenirs.
Posté par Ph B à 07:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 3 mai 2015

un excellent pineau

  Entre le moment où je dus quitter Saint-Pierre, à l’été de 1992, et celui où je pus m’installer dans l’appartement de la rue Sainte-Catherine, où j’allais rester jusqu’à la fin du siècle, il y eut une courte période, un trimestre peut-être, où je demeurai dans un studio sous les toits, de la rue des Augustins. L’inconfort principal de ce logement tenait au vacarme des étudiants du quartier, qui passaient la nuit dehors à boire et à vociférer, de sorte qu’il n’était pas toujours facile de trouver le sommeil. Sans quoi la... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 28 avril 2015

un passage de Mme de Sévigné

Le prince d'Harcourt et la Feuillade eurent querelle avant-hier chez Jeannin. Le prince disant que le chevalier de Gramont avait l'autre jour ses poches pleines d'argent, il en prit à témoin la Feuillade, qui dit que cela n'était point, et qu'il n'avait pas un sou. «Je vous dis que si. - Je vous dis que non. - Taisez-vous, la Feuillade. - Je n'en ferai rien.» Là-dessus le prince lui jeta une assiette à la tête, l'autre lui jeta un couteau ; ni l'un ni l'autre ne porta. On se met entre-deux, on les fait embrasser ; le soir ils se... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 27 avril 2015

mme de sévigné

Les Lettres de Madame de Sévigné m'intéressent par endroits, mais je dois avouer que la plupart m'ennuient.
Posté par Ph B à 16:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,