dimanche 11 juin 2017

ralouve et borange

Hier matin je me suis réveillé à l’issue de rêves dont j’ai presque tout oublié, sauf que j’y entendais deux mots inconnus. La Ralouve, tout d’abord, mais je n’ai plus idée de ce que c’était. Puis dans une scène où je me promenais en ville avec Marie-Emilia (!), à qui je faisais remarquer la beauté de la vue, elle me répondait : Oui, c’est le Borange. Je ne saurais dire si c’était là le nom propre du lieu, ou la désignation commune de ce genre de lieu. Les deux néomots, Ralouve et Borange, forment un curieux duo : même longueur, même... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:05 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 8 juin 2017

solution

Cette bizarrerie de la psychologie, que le travail soit une aliénation pour les hommes et une libération pour les femmes, laisse entrevoir la solution de l’interdire à ces messieurs et de le réserver à ces dames, pour que tout le monde soit content.
Posté par Ph B à 08:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 7 juin 2017

runa yupay

Un Andindon mécontent comme José María Arguedas pouvait se plaindre de son sort, quand il fut emprisonné en 37-38 pour avoir pris part à une manifestation anti-fasciste. Mais il eut aussi des consolations, me dis-je en considérant sa médiocre nouvelle Runa Yupay, parue en 1939 sous la forme d’une brochure d'une cinquantaine de pages. On lit au colophon qu’elle fut publiée «sous les auspices de la Commission Centrale du Recensement, Service de Propagande», c’est à dire aux frais du contribuable, «à 30.000 exemplaires», ce qui n’est pas... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 1 juin 2017

incaette

Les gérants de journaux gratuits ne se contentent pas d’en disposer des piles sur certains quais du tram, ils paient aussi de jeunes gens pour les tendre aux passants. D’ordinaire je les refuse, car je ne lis pas cette presse. Mais voilà que naguère j’ai reconnu, parmi les distributeurs, une petite Péruvienne, ou que sais-je une Andine, que je croise parfois dans l’université. Je ne la connais pas, mais j'aime bien son air humble et sérieux. Cette Incaette m’attendrit. Je prendrais son journal, si elle me le tendait. Et après tout... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 28 mai 2017

Lettre documentaire 504 : Arbres arabes.

J’ai passé quelques heures à examiner un livre qui m’intéressait, Arboles y arbustos de al-Andalus, publié par le CSIC (le CNRS espagnol) en 2004. C’est un ouvrage collectif dans lequel deux arabisantes (J M Carabaza & E García) et deux botanistes (J E Hernández & A Jiménez) ont analysé des textes en arabe datant du XIe au XVIIe siècle et en ont synthétisé les données quant à la description, l’utilisation et la culture de plus d’une centaine d’arbres et arbustes d'Andalousie, indigènes ou importés, en y incluant de petites... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 27 mai 2017

la vie des animaux - et leur mort

A la Croix pour ce pont de quatre jours, je suis allé hier au marché de Loulay. J’ai pris des huîtres à l’écailler, qui en vend maintenant certaines non par douzaine, mais par quatorzaine, pour quatre euros, ce qui est raisonnable. Il fait chaud, dans les trente degrés, et dans mon jardin les oiseaux viennent sans arrêt se rafraîchir au bassin. Je ne suis pas doué pour le bricolage, mais j’ai réussi un beau coup le jour où j’ai eu l’idée d’installer sur un côté du bassin une dalle en pente douce, sur laquelle ils s’avancent... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 15:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 26 mai 2017

reyes

En feuilletant les Chroniques parisiennes d’Alfonso Reyes, j’apprends que l’on possède trois récits de rêves d’un auteur que je n’attendais pas sur le sujet : René Descartes. Reyes a une jolie formule, sur les hommes «qui aiment assaisonner leurs veilles avec le parfum de leurs rêves». Je lis aussi que sa vie nomade de diplomate l’avait contraint de vivre sans ses livres, stockés chez sa famille ou dans des caisses, jusqu’à ce que : «quand je suis rentré définitivement à Mexico en 1938, il m’a été possible de faire construire une... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 22 mai 2017

linguistique des rêves

Deux remarques sur le nom des rêves : 1) En français, on parle de «beaux rêves» et de « mauvais rêves», plutôt que de bons ou de laids. 2) Dans les quelques langues que je connais, il existe un mot bref pour nommer le rêve, et un plus compliqué pour le cauchemar.
Posté par Ph B à 06:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 21 mai 2017

néotoponymes

Ankarachi, capitale du Pakistamboul.
Posté par Ph B à 09:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 20 mai 2017

faux amis

Je connais maintenant assez de néerlandais pour savoir que De Dag van de Buren signifie La Fête des Voisins, et non Le Jour des Bourrins.
Posté par Ph B à 08:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,