jeudi 31 octobre 2002

La Lettre de Ligugé trimestrielle, n° 284 (1998-2) contient trois articles, dont une traduction commentée de la soixantaine de mystérieuses Réflexions (Skemmata) d'Evagre le Pontique, sentences datant au moins du VIIe siècle, dont il existe des copies en grec, syriaque et arménien. Genre "Le courage, c'est un intellect mâle qui extirpe de son souvenir toutes les passions femelles". Et des notes de lecture bien faites.
Posté par Ph B à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 22 juillet 2002

Au volant, comme j'allais à la coopérative agricole, m'est venue cette idée de poème-liste:COLORETTESBleuetVerdetJaunetOrangetRougetViolet
Posté par Ph B à 09:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 18 juillet 2002

Le menu de tous mes repas, cette semaine de solitude : un yaourt, un gros champignon de Paris cru et pelé, deux fèves, une tranche de pain américain avec du pâté, une autre avec des oeufs de lump, puis de la confiture avec un bout de quatre fromages : un lamego sans goût, un brie moyen, un je ne sais quoi genre münster pas mal, et un gorgonzola immoral.
Posté par Ph B à 14:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 17 juillet 2002

Ce soir, Jacques G m'a livré un énorme vieux pneu de tracteur, vraiment superbe. J'y installerai un compost ou un parterre. L'objet me plaît par sa qualité de sculpture monumentale, plus d' 1 m 50 de large.
Posté par Ph B à 08:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 30 juin 2002

Lors de sa visite au milieu du mois à la Croix, Lucien Suel m'a raconté la fin fatale d'un troglodyte passé à travers une vitre qu'il n'avait pas vue, pour tomber dans un seau d'eau qui était derrière. Le bruit a attiré l'attention du chat qui a aussitôt tué l'oiseau. Le destin frappait trois coups de suite.
Posté par Ph B à 14:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 20 juin 2002

A B Camus

Etc : Abécédaire, de Renaud Camus (POL, 1998). Suite de notices ordonnées selon l’alphabet, dans lesquelles l’auteur donne ses opinions ou ses souvenirs sur divers sujets. Le texte est ponctué d’images, principalement des photos, une toutes les cinq ou six pages, et ordonnées selon une suite chronologique. Ce croisement du fil alphabétique du texte et du fil chronologique des illustrations est intéressant, pas tout à fait convaincant. Le livre apprend peu à qui a déjà lu Camus. Parmi les photos, de beaux portraits d’hommes, notamment... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 11 juin 2002

Blanchard - Jünger

Dans une note d’Impasse de la Défense (Carnets, 1993-1995), André Blanchard résumait ainsi son opinion sur les Orages d’acier d’Ernst Jünger : « Cette apologie déchaînée du guerrier, débecte. » C’est également ce que j’ai ressenti en lisant Le boqueteau 125, journal tenu sur le front dans le nord de la France, pendant l’été 1918. Ces considérations sur le patriotisme comme religion ou la guerre comme nécessité, ne m’intéressent pas. Il y a cependant de belles pages où l’auteur cherche Orion dans le ciel, décrit un paysage ou un jardin... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 31 mai 2002

Beau néologisme involontaire dans la bouche d'un voisin anglais. Voulant dire enseignant, il me sort "enseigneur".
Posté par Ph B à 14:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 28 février 2002

Février 2002

4  février 2002. Appris fortuitement la parution à l’étranger de l’ouvrage d’un historien allemand, Lothar Machtan, sur Hitler. L’auteur défend l’hypothèse surprenante, mais paraît-il vraisemblable, d’un Führer homosexuel. Cela expliquerait certains aspects mystérieux de sa carrière et de sa personnalité, comme son ascension politique fulgurante, des assassinats qui seraient des éliminations de témoins, ou ses relations bizarres avec les dames. Consulté quelques articles via saint Google, dont un, sur un site spécialisé, comporte... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 14:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 21 janvier 2002

En allant à la médiathèque samedi dernier, je m'étais aperçu que dans le parking en face, un vieil if souffrait de deux anneaux de fil de fer, jadis fixés autour du tronc, et qui maintenant s'enfoncent dans l'écorce. Cette après-midi, par grand soleil, bravant le risque de paraître bizarre, je me suis rendu sur place, armé de tenailles, et j'ai délivré l'animal.
Posté par Ph B à 14:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]