vendredi 15 juillet 2005

Je ne peux pas dire que nous n'ayons pas rencontré de Tchèques aimables. Mais après être tombés sur un tel nombre qui l'étaient si peu, en seulement quelques jours, nous finissons par nous demander si la morosité fait partie des traditions nationales. Que de commerçants, de vendeurs, de serveurs, d'employés ou de simples passants, dont la tronche varie du renfrogné à l'hostile, et qui vous répondent sur un ton... Visite, dans la vieille ville, d'une exposition de Lloyd, où l'on voyait des tirages agrandis des collages informatiques... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 11:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 14 juillet 2005

Un petit avantage d'être à l'étranger, c'est qu'on ne s'aperçoit pas qu'on est le 14 juillet. Longues heures à la Národnígalerie du Veletrzni palác, un musée d'art des XIXe et XXe siècles. C'est immense, quatre étages, comme le supermarché Tesco, et avec un agencement des salles suffisamment compliqué pour qu'on soit certain d'en rater une bonne part, à moins d'y passer la semaine. L'entrée n'est pas donnée, les surveillants sont très surveillants et pour la plupart sinistres, mais il y a des toilettes un peu partout. Je n'étais... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 13 juillet 2005

Le grand moment de la journée, un long moment, est la visite du supermarché Tesco: quatre étages, plus le rez-de-chaussée, nous laissons tomber le sous-sol. Nous perdons agréablement beaucoup de temps à sillonner des rayons où nous n'achetons pas grand chose. J'acquiers une marchandise rarissime en France, un polo (noir) qui ne porte absolument aucune inscription. Et puis le genre de friandises auxquelles je ne peux résister: des boîtes d'allumettes exotiques, du savon à barbe, un bloc-notes à l'air démodé, deux jeux de cartes... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 20:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 12 juillet 2005

Nous achetons de l'argent local, des couronnes, et nous faisons un marché dans le quartier. Le calcul est un peu compliqué à chaque fois, car déjà qu'en France nous cherchons mentalement l'équivalent des euros en francs, nous jonglons ici entre couronnes, euros et francs. Mais dans l'ensemble la marchandise est moins chère que chez nous.En consultant vaguement deux trois guides sur Prague avant ce voyage, j'avais conclu qu'il s'agit d'une ville archi-culturelle bourrée de monuments et de merveilles-à-ne-surtout-pas-rater, ce qui a... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 20:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 11 juillet 2005

Rude lundi. Nous sommes à 7 heures du mat à l'aéroport de Mérignac. Pour l'occasion, j'ai remis en fonction la seule valise que je possède, une vieille valise en carton grise et noire, qui a bien quarante ans d'ancienneté, un peu râpée sur les coins, mais elle me paraît indestructible. Quand je m'en servais autrefois j'avais l'habitude de l'entourer avec une longue ceinture en cuir de l'armée, pour être sûr qu'aucun choc ne la fasse ouvrir. Le problème est que l'hiver dernier, j'ai jeté cette ceinture après l'avoir trouvée couverte de... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 juillet 2005

Accompagnant ma petite camarade dans une solderie, je me trouve un superbe T-shirt noir, qui porte en lettres blanches le mot SECURITE. Je vais l'emporter avec moi en voyage mais je ne suis pas sûr d'oser le porter n'importe où.A part ça, je passe la journée à lire in extenso les 124 pages de la version papier du blog de Lorenzo, de mars à décembre 2004. Avec dans les mains un crayon pour relever toutes les coquilles, des fois qu'il voudrait perfectionner l'objet, et un stabylo pour surligner tout ce sur quoi je voudrai revenir au... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 9 juillet 2005

Ce matin en voiture, j'ai entendu sur France-Culture un sociologue expliquer que les musulmans de France représentaient 7 à 8 % de la population générale, mais entre 50 et 80 % de la population carcérale. Et qu'il ne fallait pas en tirer de "conclusions hâtives", parce que c'était "complexe".On annonçait aussi pour samedi prochain entre 10 et 11 heures du matin une émission avec Philippe Lejeune au sujet des journaux intimes et des blogs.Nous allions sur le Bassin, bricoler à Taussat. Puis nous poussâmes jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 8 juillet 2005

J'abandonne mes poules et je redescends en Gironde.
Posté par Ph B à 10:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 7 juillet 2005

Etant déjà en temps normal d'un naturel anxieux, je dois avouer que je me sens moins gaillard que jamais dans la perspective inhabituelle qui s'annonce. Il se trouve que, pour plaire à une personne proche, j'ai accepté d'effectuer bientôt, en sa compagnie, un voyage de plusieurs jours dans une république étrangère. Qui plus est, diverses considérations pratiques nous ont amenés à opter pour le transport aérien, qui ne me dit rien de bon. Il s'agit d'aller rendre visite à un vieil ami, installé dans la capitale de ce pays, et je me... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 11:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 6 juillet 2005

Les possibilités ne sont pas encore bien nombreuses, pour le lecteur francophone qui s'aviserait de prendre connaissance des écrits du penseur colombien Nicolás Gómez Dávila (1913-1994). Mise à part la modeste livrette que j'ai consacrée à cet écrivain voilà deux ans, et dont la revue éléments me fait l'honneur de signaler de nouveau l'existence dans son dernier numéro, deux seuls livres de lui ont paru en France jusqu'à présent, aux éditions du Rocher, sous les titres de Les horreurs de la démocratie (2003) et Le réactionnaire... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]