mardi 7 juin 2005

Il y a des journées comme ça. Sortant prendre l'air frais dans le jardin, vous observez qu'un chat du voisinage a dégueulé un gros pâté sur le toit de la voiture. Vous ramassez à la truelle. Au moment de démarrer, vous vous apercevez que cet enculé a aussi gerbé sur le coin du pare-brise. Arrivé chez Gamm Vert, où vous comptiez vous servir dans le beau stock de tuteurs aperçu l'autre jour, vous constatez qu'il n'y en a plus qu'une dizaine, plus tordus et pourris les uns que les autres. Après midi, vous vous demandez ce que vous avez... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 6 juin 2005

Mon anniversaire. 49 ans. Occasion d'inquiétude, pour changer.Trois personnes, trois dames, ont pensé à moi. D, venue ce week-end m'apporter un bon livre, ma mère, qui m'a envoyé de l'argent, et Véro, passée ce matin avec une corbeille de cerises et d'oeufs.
Posté par Ph B à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 5 juin 2005

Rêvé qu'un homme appelait son chien Web.
Posté par Ph B à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 4 juin 2005

D passe tout son temps à réviser pour un examen, mais s'accorde la récréation de m'accompagner chez Gamm Vert, où je veux acheter quelques plants de tomates. Nous y allons par les petites routes secrètes, traversant notamment la zone ombragée de la Malvaud. En chemin j'ai la surprise de faire exactement les mêmes rencontres que lors de mon précédent passage, et dans le même ordre: jolie huppe, grande buse, un chevreuil et deux lièvres. Après la jardinerie, nous poussons jusqu'à Lozay, visiter la vieille église à la pénombre agréable,... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 3 juin 2005

Venue généreuse de D pour le seul week-end, et pour m'offrir avec un peu d'avance un beau cadeau d'anniversaire, la nouvelle édition de la Légende dorée, parue l'an dernier dans la Pléiade. Voilà douze ans, je me plaignais de ce qu'on ne pût se procurer l'oeuvre de Voragine qu'en collection de poche assez minable, et il y eut même depuis lors une période où aucune édition n'était disponible. Dans la note que je rédigeais en juin 93, pour ma Lettre documentaire n° xxxvi, je souhaitais qu'un éditeur ait "la bonne idée d'en faire... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 2 juin 2005

La population de la France augmente et sa campagne disparaît à mesure, mais cela n'inquiète pas la France. La France a l'objectif Pakistan, tant qu'on ne sera pas 200 millions à se bouffer l'air et à se marcher sur les pieds, il lui manquera quelque chose. En attendant Popu prospère, la couille pleine et la tête vide, et construit des maisons.
Posté par Ph B à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 1 juin 2005

Revenant d'une expédition à Niort dans les supermarchés de bricolage, je m'offre un détour depuis longtemps projeté par le village au nom sonore de Frontenay-Rohan-Rohan. La belle vieille église est ouverte. C'est un rare cas dans lequel au moins un vitrail a été créé par le propre curé de la paroisse, aux dons d'artiste. On lit encore ses initiales CAB (Constant-Auguste Boinot) cent cinquante deux ans après. Pour placer un reste de ciment frais, je cherche un trou dans le mur du vieux hangar. J'avise un moellon branlant, que plus... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 31 mai 2005

Je ne sais quel vice étrange me pousse à m'enfoncer dans des emmerdements auxquels personne ne m'oblige. Ma lubie actuelle est de parvenir à constituer un poulailler pour y accueillir une ou deux poules pendant ces mois d'été. Me voici au pied du mur, celui où l'on picore du pain dur, et cela s'annonce laborieux. Comme il y a loin des fertiles rêveries, conçues dans l'hiver, aux réalités du ciment, de la planche et du grillage. Varron ne m'aide guère, avec ses conseils pour tenir un élevage immense. Pire, Varron me fait flipper, en me... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 30 mai 2005

Apéro vespéral avec Béa, venue débroussailler mon jardin, et Véro, venue causer bricolage. Je suis impressionné par la vigueur de ces filles, si évidemment supérieure à la mienne. Nous parlons de choses et d'autres, de fil en aiguille. Nous sommes un peu gris quand Véro en vient à expliquer que "c'est psychologique, tout ce qu'on a dans la tête".
Posté par Ph B à 15:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 29 mai 2005

N'étant toujours pas réinscrit, je ne participais encore pas à ce scrutin, pour lequel j'aurais voté NON, moi aussi, pour une fois comme la majorité. Quoique plutôt européiste, je ne suis pas du tout sûr de partager l'idée que se fait de l'Europe la clique de bourges affolés, de droite et de gauche, qui la gouvernent. Je ne vois pas pourquoi l'unité européenne devrait impliquer l'uniformité éthique que voulait imposer cette constitution bouffie d'humanisme imbuvable. C'était donc une agréable soirée politique, hélas pas télévisuelle... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]