jeudi 22 novembre 2001

A la radio, le matin, encore une émission sur Debord, soit une émission qui prend les idées de celui-ci au sérieux. A mon avis ces idées ne sont d'aucune utilité pour comprendre le monde actuel, et qu'on en ait fait la publicité jusque dans les revues féminines les plus idiotes est bien le signe de leur innocence. Guy Debord voulait nuire à la société, il n'aura fait que l'émerveiller.
Posté par Ph B à 15:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 10 novembre 2001

Journée de ménage forestier seul à Cunèges, par grand soleil, grand froid, grand feu, grands vols de grues. Courtes apparitions de mésanges, grimpereaux, rouges-gorges, troglodytes.
Posté par Ph B à 15:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 9 octobre 2001

Je lis dans Le Monde d'hier qu' "après la peine de mort, les abolitionnistes s'attaquent à la réclusion perpétuelle". En route vers la justice parfaite de l'impunité totale. On annonce au château de Vincennes une sorte de messe idéologique abolitionniste, au cours de laquelle auront lieu ce que le journal appelle sans rire des "débats".
Posté par Ph B à 14:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 12 septembre 2001

Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps, après les stupéfiants attentats d'hier, pour entendre les misérables échos de l'anti-américanisme de cafétéria. Les actes les plus furieux, inspirés par la barbarie la plus abrutie, n'éveillent chez certains que des pensées immondes, des pensées à leur niveau.
Posté par Ph B à 14:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 31 août 2001

Au contraire de la maçonnerie et de la peinture, qui m'accablent, la taille des arbres et des arbustes est un des rares travaux manuels que je pratique volontiers, des heures durant, jusqu'à en oublier de manger ou de fumer, c'est dire. Pour qui aime la taille de précision, et non le cisaillage grossier, il ya un envoûtement à examiner la complication du branchage, car un branchage est toujours plus ou moins compliqué, et à déterminer ce qui doit être ôté ou conservé. C'est une sorte de puzzle à l'envers, qui consiste non à assembler... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 2 juillet 2001

Dans la journée, Sam et moi mettons en place, dans le grenier, la belle nasse à rats en fils de cuivre que je m'étais offerte à Noël. Il n'y a pas de rats ici, mais nous aimerions capturer un des lérots dont, l'été dernier, nous avons souvent entendu les cris dans le jardin, le soir, et la nuit parfois les trottinements dans le grenier. Nous ne voulons pas leur faire de mal, juste en prendre un pour l'examiner à notre aise. Comme appât, nous sacrifions un morceau de Cantal.Le soir, nous trouvons notre premier crapaud de l'été, devant... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 14:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 13 juin 2001

Message de Daniel Baudouin, dont je n'avais pas de nouvelles depuis longtemps, et à qui j'avais demandé s'il était toujours vivant: "Vivant, c'est beaucoup dire..."
Posté par Ph B à 14:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 1 mai 2001

Tour aux puces des Quinconces. La pêche est maigre. Une Bible de Jérusalem (10 francs) que j'offre à Dany pour tenter de l'évangéliser, les Portraits de mémoire de Jean Cau (10 francs, excellents), trois paires de chaussettes (20 francs), un flacon d'eau de Cologne (10 francs).
Posté par Ph B à 14:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 30 avril 2001

Je lis dans le Journal sale de Bruno Richard (Balland, 2001) qu'au soir du 14-6-95 il s'est branlé après m'avoir téléphoné. Je me demande ce que j'avais pu lui raconter. Je devrais faire gaffe, il est tellement sensible. Jean-Michel Mension, Le temps gage (Paris: Noésis, 2001). "C'est un peu écrit avec les genoux", me confie pudiquement Daniel Baudouin, qui me prête le livre. Il y a de ça, en effet. Mais après tout le style n'est pas forcément le principal mérite d'une autobiographie. Le problème est surtout que l'auteur pense avec... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 12:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 31 mars 2001

L'historien Marc Bloch recommandait la biographie de saint Séverin de Norique (soit d'Autriche) comme document montrant ce qu'était la vie à l'époque des grandes invasions barbares. La Vie de saint Séverin, écrite en 511 par le moine Eugippe (Eugippius) est disponible en édition bilingue latin-français (Editions du Cerf, 1991). Si ce livre est un bon document, autant dire que nous ne savons presque rien des invasions médiévales. On y apprend fort peu sur le sujet, mais on a quelques aperçus sur le désordre, l'insécurité générale, et... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]