mercredi 17 août 2005

On aura beaucoup parlé de la pénurie d'eau cet été, et je parierais qu'on ne va pas en parler moins dans les années qui viennent. Les médias analysent la question sous toutes les coutures, de l'irrigation du maïs au réchauffement de la planète, en oubliant chaque fois de remarquer que cet assèchement est peut-être l'indice, que l'occupation humaine du pays est arrivée à saturation. On constate que l'eau est un problème pour la population, mais pas que la population est un problème pour l'eau. On nous serine donc qu'il faut être... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 16 août 2005

Je n'aurais jamais pensé aimer un chat roux, jusqu'à ce que je rencontre Foxie. Elle provient de chez mes voisins britanniques, qui consacrent leurs loisirs à l'élevage industriel de chats domestiques. C'est plus fort qu'eux, ils recueillent tous ceux qui traînent et les baptisent d'un nom de plante, à l'exception de Foxie, ainsi nommée pour sa couleur évoquant de loin celle du renard. Encore heureux qu'ils les font tous châtrer, pour limiter la prolifération. Actuellement, d'après mes calculs, les effectifs doivent friser la dizaine,... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 15 août 2005

J'aime assez recevoir ma facture annuelle d'eau. C'est toujours l'occasion d'une sorte d'éblouissement, devant les prodiges de la comptabilité aquatique. Transformer une consommation de 4,17 euros en une facture de 58,60 euros, par la magie des abonnements, des prélèvements, et de je ne sais quoi encore, c'est du grand art, on sent tout de suite qu'on a affaire à des pros.
Posté par Ph B à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 12 août 2005

J'entends de plus en plus souvent, dans les discussions à la radio, exprimer le souhait de rebondir. "Je voudrais rebondir sur ce qu'a dit Untel..." On connaissait déjà le Basque bondissant, voilà maintenant le Médiatique rebondissant. Cette nouvelle scie m'intrigue. Quelle image d'eux-mêmes ont ces orateurs? Quelque chose qui ressemble à une balle en caoutchouc, peut-être? Chacun voit midi à sa porte, mais en ce qui me concerne, Dieu me garde de jamais "rebondir" en aucune façon.
Posté par Ph B à 16:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 27 juillet 2005

J'ai lu et j'ai même relu la version papier, il n'y a que ça de vrai, du blog de Lorenzo, Mercutioclub, pour l'année 2004. C'est un journal personnel présenté en deux volets, le premier allant de mars à juillet, le second de septembre à décembre. L'ensemble fait dans les 120 pages de format A4. Comme tout journal honnête, c'est un grand autoportrait, un peu flou par endroits, avec des mises au point bien nettes sur certains détails ("je ne mens jamais sur ces pages, mais ( ) il m'arrive évidemment d'omettre des trucs", 14... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 26 juillet 2005

Ma voisine Véro, de l'autre bout du village, raille mon tempérament d'anxieux, en me surnommant Flip Billé. Or voilà que retour de voyage, je trouve parmi mon courrier une lettre de la mairie, sur laquelle mon prénom est écrit avec une faute: Phlippe. Complot?Et dans le courrier des lecteurs de Xaintonge, cet estropiage plus classique de mon patronyme: Philippe Billet. Décidément, la Charinte m'esquinte.
Posté par Ph B à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 25 juillet 2005

Mon tube de l'été, ce sont les six Pièces froides d'Erik Satie, et parmi elles plus spécialement les Trois airs à fuir (ou à faire fuir?), et parmi ceux-ci notamment le premier. Je ne sais pourquoi la beauté de ces oeuvres m'a frappé si subitement, alors que je les écoutais la semaine dernière chez Lloyd, qui m'a gentiment copié sur deux disques l'interprétation par Reinbert de Leeuw des Early piano works de Satie. Et si tardivement, alors que j'en possédais un autre enregistrement, par Pascal Rogé, depuis des années. Et si vivement,... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 21 juillet 2005

Bon, nous sommes rentrés en France vivants et à l'heure, c'est une satisfaction.
Posté par Ph B à 13:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 20 juillet 2005

Nouvelle journée de glandage dans les rues, mais cette fois-ci en restant dans le quartier de Holesovice, parce que nos forfaits de transport sont échus, et que nous avons notre saoul des belles vieilles pierres du centre. Visite notamment d'un gigantesque marché de vêtements, de légumes et de bricoles, juste derrière chez Lloyd, et d'un magasin nommé Bazar, tenu par une vieille dame, rue Komunardu, un incroyable capharnaüm où les objets sont entassés en telle quantité que l'on ne peut y pénétrer que sur un étroit passage de deux... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 12:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 19 juillet 2005

Journée de glandage en ville. Un des meilleurs souvenirs que je garderai de Prague restera celui de la douce voix féminine slave qui, dans les petits hauts-parleurs des transports en commun, donne à chaque fois le nom de l'arrêt où l'on vient d'arriver et annonce le suivant. "Příští zastávka..." Je n'avais peut-être jamais visité de ville dont les rues fussent décorées (ou parfois enlaidies, hélas) par autant de statues, que Prague, ma préférence allant, jusqu'à présent, à celle de saint Venceslas, en haut de la longue... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]