mardi 10 avril 2007

Impression

Tous les hommes sont frères, peut-être. Mais le plus souvent frères ennemis, j’ai l’impression.
Posté par Ph B à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 6 avril 2007

Tropico

Sur la couverture d'un magazine, j'ai vu de petites putes de dix douze ans, mi-négresses mi-blondes, crasseuses, presque belles, qui fumaient des clopes dans une ville lointaine, où je devrais me rendre cet été. Cela ne me rassure pas.
Posté par Ph B à 02:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 5 avril 2007

Le saviez-vous?

Le gros avantage de l'ordi portable, sur l'ordi de bureau, c'est qu'il est beaucoup plus facile à transporter chez le réparateur, quand il est pété.
Posté par Ph B à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 4 avril 2007

Votation

Si l’acte de lire est la lecture, l’acte d’élire pourrait être l’électure. Pourquoi pas ? L’électure présidentaire, par exemple (surtout si les candidats ont les dents longues).
Posté par Ph B à 09:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 3 avril 2007

Idée de loi

Voilà quelque temps, un soir que j’étais chez ma mère, et que je zappais d’une chaîne à l’autre dans le vain espoir de trouver un programme qui fût seulement supportable, il m’est venu à l’esprit un projet de loi politique, qui aurait pour but de relever le niveau intellectuel et moral de la démocratie. Cette loi consisterait à priver du droit de vote les propriétaires de téléviseur, et à le réserver aux gens qui n’en ont pas, et qui échappent ainsi à l’abrutissement télévisuel. Comme nous sommes à l’approche d’une élection... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 2 avril 2007

Ma caisse et moi

Je ne puis supporter longtemps ni le bus, ni le train, ni l'avion, et je hais tout autre moyen de transport que la voiture automobile, à la ville comme à la campagne. C'est comme ça.
Posté par Ph B à 08:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 29 mars 2007

Marc Lavoine

J’aime bien la photo de Marc Lavoine, sur un de ses disques, où il fait un geste de la main, on dirait qu’il s’essuie la bave. Sinon, ses chansons, j’en ai entendu quelques unes, je n’aime pas du tout. PS. On me dit que selon les jours mes messages apparaissent dans des corps typographiques plus ou moins gros. C'est involontaire, je ne sais quoi y faire, ça n'apparaît pas sur les deux machines que j'utilise le plus souvent. C'est sans grande importance, mais si on se pose la question, je peux dire que ce n'est pas voulu.
Posté par Ph B à 01:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 28 mars 2007

Lispector et le sommeil

Dans un recueil d’essais légers publié à Rio en 1975, Visão do esplendor, Clarice Lispector consacre un paragraphe au sommeil. Elle y cite en français une expression de l’inspecteur Maigret, «pour agacer le plaisir de dormir», qu’elle traduit en portugais «para aguçar o prazer de dormir». Je me demande s’il n’y a pas méprise, car aguçar, malgré la ressemblance, ne veut pas dire «agacer» mais «aiguiser», ce qui n’est pas la même chose. Pour en avoir le coeur net, il faudrait savoir à quel propos Simenon employait cette formule, mais en... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 27 mars 2007

Sur Ciry encore

Avant de ranger le volume du journal de Michel Ciry que je citais hier, j’en rapporterai encore ces deux curiosités. D’une part, on peut y lire, à la date du 28 avril 1972, soit bien avant certaine polémique de naguère, une comparaison de Napoléon avec Hitler («ces deux lascars étant proches parents»). D’autre part on apprend, le 28 octobre de la même année, qu’il a refusé la proposition de fournir des chroniques au journal Rivarol. Il voulait manifestement se démarquer de «ces personnes d’extrême droite», pour ne pas paraître... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 26 mars 2007

Sur Piaf encore

Le méchant portrait d’Edith Piaf, que j’avais reproduit dans ce blog le 14 février, a suscité chez les lecteurs une assez vive controverse, comme on a pu le voir ici, et comme on peut encore le constater là. Je suis frappé de la fureur des réactions à ces quelques lignes de Michel Ciry. J’avancerais deux arguments pour y répondre. D’une part, que le diariste ne reproche pas à la chanteuse sa laideur, il s’étonne seulement de l’adulation qu’elle provoque, alors qu’il ne lui reconnaît qu’un piètre talent, et qu’il lui trouve un physique... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]