samedi 31 août 2019

rentrée

Je vois en ce moment de tout petits lézards. Apprentis minuscules, mais déjà très vifs, ils filent comme volant au ras du sol. Il y en avait dans le jardin à la Croix, il y a les mêmes dans la banlieue où je suis de retour. Je n'avais jamais vu le campus aussi envahi de Gitans. C'est à perte de vue, sur toutes les pelouses, les espaces verts. Ils ont même investi un des parkings réservés au personnel, normalement protégé par des barrières. Des caravanes, des voitures, des camionnettes, la plupart flambant neuves et de belles... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 25 août 2019

censure encore

Le mois dernier je me suis fait suspendre 24 heures de Facebook pour avoir montré les nichons d'Anita Eckberg, cette fois-ci je suis bloqué trois jours pour avoir passé la tête à Hitler. Un trucage photographique bien fait, figurant Adolf en guitariste hippie. J'avais pris cette image je ne sais plus où sur le net, et j'aimerais en connaître l'auteur. Je la trouve drôle, c'est à dire à la fois bizarre et amusante. Mais Facebook ne trouve pas ça drôle du tout. Il doit penser que je suis un vilain facho très méchant. Cependant il y a... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 22:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 24 août 2019

terreur imprévisible

Ces derniers jours j'ai lu presque en entier l'intéressante étude d'un certain Richard Ballard, historien anglais installé en Charente, sur La terreur imprévisible : La Révolution en Aunis et Saintonge, version française (Editions Le Croît Vif, 2012) d'un livre paru en anglais (The unseen Terror) deux ans auparavant. A bien des égards la Révolution dans le département ne se distingue pas beaucoup de ce qu'elle fut dans le reste du pays : un soulèvement déclenché non par les pauvres mais par les nantis bourgeois, appuyé par les... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 22 août 2019

le cinéma de A à E, suite

A la troisième tentative, je suis enfin parvenu, non sans peine, à regarder en entier L'argent, de Robert Bresson (1983) sans m'endormir. A cet aveu somatique, on aura compris que l'oeuvre ne m'a pas subjugué. L'histoire n'est pourtant pas inintéressante, mais bon. J'ai remarqué au moins une incohérence du scénario : comment les propriétaires du magasin de photo peuvent-ils simplement nier qu'un employé d'une compagnie de fuel soit venu les livrer, puisqu'il y a une facture, sur laquelle la compagnie pourrait s'appuyer? Il y a... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 18 août 2019

l'école

J'ai lu et relu cette année L'école des cadavres, dans une édition pirate sans date (Editions du Rigodon, à Meudon, cela paraît fantaisiste). Autant Les beaux draps est d'un ton bien plus froid que les deux précédents pamphlets hérétiques de Céline, autant L'école tient la comparaison avec les Bagatelles, en vocifération exubérante.L'oeuvre étincelle de style dès l'ouverture, avec cette formidable scène allégorique d'engueulade entre l'auteur et une sirène («Ah! que je lui dis, Navrante ordure...» (que symbolise-t-elle, cette sirène... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 05:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 17 août 2019

mon coeur et un lérot

J'ai enfin pu consulter hier dans la ville de Niort un cardiologue fort aimable, mais qui ne m'a pas appris grand chose. Mon coeur fonctionne bien, on se propose toutefois de m'observer avec un holter pendant vingt-quatre heures à quelque moment de l'automne, et quant aux «douleurs atypiques» mais bien réelles que j'ai éprouvées fin juin et début juillet, elles laissent la médecine sans voix, en tout cas sans explication.J'avais commencé la journée en montant dès l'aube au grenier, où il y avait du raffut. Il s'est avéré que j'avais... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 13 août 2019

al-Andalus

Un universitaire de l'Illinois, Darío Fernández-Morera, a publié en 2016 un livre au long titre : The myth of the Andalusian paradise : Muslims, Christians and Jews under Islamic rule in medieval Spain, qui a été traduit l'an dernier en français (Chrétiens, Juifs et Musulmans dans al-Andalus : mythes et réalités, avec une préface de Rémi Brague) et en espagnol (El mito del paraíso andalusí : Musulmanes, cristianos y judíos bajo el dominio islámico en la España medieval, chez Almuzara, à Cordoue). C'est dans la version espagnole que... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 12 août 2019

le monde tourne

Je sais maintenant bien distinguer le chant stupide de la Tourterelle turque et le chant stupide du Pigeon ramier, assez semblables, mais ce dernier formé de cinq notes scandées puis répétées au lieu de trois, prononcées sur un ton plus grave, et généralement mais pas toujours suivies d'un point final marquant le retour au silence. Leur chant m'agace un peu mais je les aime bien. Je crois aussi reconnaître le pfiw-pfiw des ailes de la première et le flap-flap de celles du second. Ces deux oiseaux sont les plus corpulents des... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 13:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 10 août 2019

en voyage (avec Mazarin)

Mazarin consacre deux pages (107-108) de son Bréviaire des politiciens à la conduite "En voyage". Voici ces maximes, copiées et annotées. Ne révèle à personne combien tu as d'argent sur toi. Au contraire plains-toi sans cesse de ne pas en avoir assez. (Sur le second point, on croirait entendre un syndicaliste. Pour ma part, si j'estime avoir assez de pèse, je ne m'en vanterai ni ne pleurnicherai.) Si des indiscrets te demandent d'où tu viens, réponds évasivement. (Ou bien dis juste au curieux, Qu'est-ce ça peut te foutre?) Ne... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 06:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 7 août 2019

mazarin

Au printemps j'ai lu un très petit livre, dont le format se prêtait bien au transport en tram, que je pratiquais encore, c'est le Bréviaire des politiciens, du cardinal Mazarin. Ce recueil de pensées est paraît-il une traduction du latin, par un certain François Rosso, publiée chez Arléa en 1997 avec une préface d'Umberto Eco. A vrai dire j'ai failli ne pas lire le mince volume, qui en le feuilletant me rebutait par plusieurs aspects. D'abord parce qu'il est imprégné d'un éloge général du secret, de l'hypocrisie, allant jusqu'à la... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,