hitler_hippy

Le mois dernier je me suis fait suspendre 24 heures de Facebook pour avoir montré les nichons d'Anita Eckberg, cette fois-ci je suis bloqué trois jours pour avoir passé la tête à Hitler. Un trucage photographique bien fait, figurant Adolf en guitariste hippie. J'avais pris cette image je ne sais plus où sur le net, et j'aimerais en connaître l'auteur. Je la trouve drôle, c'est à dire à la fois bizarre et amusante. Mais Facebook ne trouve pas ça drôle du tout. Il doit penser que je suis un vilain facho très méchant. Cependant il y a deux faits étranges, et même absurdes, dans cette censure. Le premier est que j'avais passé cette image il y a des années, je ne sais plus quand, sans que cela dérange personne. Il y a quelques jours, c'est Facebook lui-même qui me l'a repassée dans ses «Memories» de «x years ago». A cette occasion, j'ai décidé de ranger ce beau collage dans ma collection de photos «Portraits». C'est alors seulement qu'est intervenue l'interdiction. La deuxième absurdité, c'est qu'il y a quelque temps, au printemps peut-être, j'ai reproduit dans la même collection un autre faux portrait de Hitler, cette fois-ci une peinture où il est grimé en homosexuel, dans un cadre rose, avec une mèche mauve. Mais cela n'est pas censuré. Pourquoi? Se peut-il que la censure qui me frappe intervienne non pas suite à un repérage de routine par un moteur de recherche, mais suite à une dénonciation? Une dénonciation venant par exemple d'un traître qui se serait glissé parmi mes «amis» de Facebook, dont beaucoup sont à vrai dire des inconnus. Il faudrait peut-être que j'envisage une petite purge de ce côté-là, façon Nuit des longs couteaux. En attendant, cherchant à faire des vérifications en ligne, je dégotte un autre faux portrait d'Adolf en guitariste, avec blue jean et tignasse, qui m'amuse aussi. Je le reproduis discréto, mais ne le répétez pas.

meh-ro6271_125058695