52887007_10218279582603924_4620725906678218752_n

Aujourd'hui j'ai passé dans Facebook une photo qui a plu, et dont j'étais gêné de ne pouvoir citer l'auteur. C'est un nu, en noir et blanc, trouvé je ne sais quand ni où sur le net et qui traînait dans mes archives. Il me semble qu'à première vue on aperçoit surtout la forme sombre d'une énorme feuille de plante exotique, vaguement ronde mais creusée de profondes zébrures, puis on distingue que ce n'est que l'ombre de cette feuille, qui couvre presque entièrement le buste d'une femme. La photo est cadrée de sorte que le regard peut descendre le long du ventre mais pas jusqu'au pubis, cependant qu'en haut la vue s'arrête à la gorge, la tête restant hors champ, si bien que le principal point de mire est la superbe paire de nichons paisibles, non dressés, mollement offerts en spectacle. Un charme de la photo est que ce spectacle ne saute pas aux yeux, mais requiert un effort d'attention, du fait que l'ombre y jette un voile. Je doute que cette image ait été fortuitement réussie par un amateur, c'est j'imagine le travail d'un maître, et tôt ou tard un connaisseur me fera savoir qui.
(PS. C'est Emilio Jiménez, m'apprend-on).