J'ai reçu hier un mail d'un ami, m'avisant qu'il avait des problèmes de santé, qu'il était injoignable par téléphone, et me demandant si j'aurais le temps de lui rendre service. Cela pourrait paraître banal. «J'espère que tu passes un bon réveillon» me dit-il aussi. Il serait temps de s'en inquiéter, le 10 janvier. Cela pue l'arnaque, bien sûr. Cependant le détail le plus suspect est que cet ami est mort depuis bientôt dix ans. Il n'est pas rassurant de se sentir approché par les escrocs qui rôdent sur le net, mais on se console en les sachant mal renseignés.