Dans un alexandrin de Ronsard («Irriter la fureur des sangliers et des cerfs»), je remarque, comme j'avais déjà vu me semble-t-il chez du Bellay, un emploi du mot «sanglier» indiquant qu'il était alors prononcé en seulement deux syllabes, comme aujourd'hui «sentier».