mardi 11 septembre 2018

perse

Je feuillette Saint-John Perse, qui tantôt m'épate et tantôt me saoule. Dans son anthologie de chez Seghers, Alain Bosquet a isolé à la façon d'aphorismes, sous le titre «Choix d'images», de belles formules tirées des oeuvres de Perse. Je les préfère aux textes entiers. Et certaines tombent comme des alexandrins. «La mer, entre les îles, est rose de luxure.» «Mon cheval arrêté sous l'arbre qui roucoule.» «Equinoxe d'une heure entre la terre et l'homme.» «Et déjà la journée s'épaissit comme un lait.»
Posté par Ph B à 00:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,