Cette nuit j'ai rêvé que j'écrivais un poème. Ou du moins que j'en avais l'intention. J'avais vu des poétesses lire en public de ces vers libres sans mètre ni rime, de la poésie facile mais pas sans grâce. Je voulais à mon tour écrire un tel poème, comme ces filles, un peu pour me foutre de leur gueule, mais dans le fond pas tant que ça. Le poème commençait par «Cette nuit j'ai rêvé que j'écrivais un poème...»