poiré-choquet leçons de morale

J'ai feuilleté un petit recueil scolaire de jadis, Résumés des leçons de morale et d'instruction civique à l'école primaire, de 80 pages, publié par la Librairie Centrale de Picardie Poiré-Choquet, 16e édition, non datée, datant sans doute de circa 1900. C'est une sorte de catéchisme laïque et républicain, plein de toute la bonne volonté mais aussi de toute la naïveté propres aux catéchismes. La couverture affiche dans de petits cadres les huit valeurs qui paraissaient fondamentales aux auteurs : Famille, Ecole, Patrie, Société, Progrès, Liberté, Egalité, Fraternité. On pourrait s'amuser à chercher parmi elles les intruses, dans ce qu'est devenue la morale aujourd'hui. Le contenu est d'une philosophie simplette, souvent facile à mettre en doute. «Il faut aimer nos grands-parents, parce qu'ils sont bons pour nous.» Est-ce toujours certain? Il y a aussi la marotte de l'égalité. «Aujourd'hui, la famille est fondée sur l'affection, la justice et l'égalité.» Ah bon? Il y a certes égalité entre frères et soeurs depuis l'abolition du droit d'aînesse, mais peut-on dire pour autant que la famille est fondée sur l'égalité? Si les membres de la famille sont égaux, pourquoi sont-ce les parents qui éduquent les enfants, et pourquoi les enfants doivent-ils obéissance aux parents? Il y a là de fait une inégalité justifiée et fonctionnelle, que la niaiserie républicaine ne veut pas voir. De même dans les rapports entre époux. «La femme française qui épouse un étranger cesse d'être française, l'étrangère devient française si elle épouse un Français.» Voilà encore un cas où les militants de l'égalité n'étaient pas très regardants. Cela dit, on ne peut qu'adhérer à la plupart des valeurs défendues dans ces pages : dignité, propreté, maintien, tempérance, épargne, ordre, sincérité, modestie, persévérance, honnêteté, bienfaisance, etc. On a là dans l'ensemble une forme de catholicisme laïcisé. En tant qu'amateur de correspondance, j'ai bien aimé cette règle éternelle: «La politesse exige que nos lettres soient écrites soigneusement et proprement.» Même les mails? demanderait-on aujourd'hui. Mais oui : la politesse exige que nos mails soient écrits soigneusement et proprement.