samedi 30 septembre 2017

cloche-pied

J’ai feuilleté un album publié cette année à Madrid, où est reproduite une collection d’une centaine de photos en noir et blanc appartenant au peintre Eduardo Arroyo. Le livre s’intitule A la pata coja, soit mot à mot A la patte boiteuse, ce qui veut dire en espagnol A cloche-pied. Ce sont des photos d’auteurs connus ou inconnus, qui toutes représentent une personne avec un pied en l’air, soit en train de marcher, ou de poser ainsi. Les photos dans l’ensemble ne me paraissent pas belles, mais l’idée d’une telle collection m’amuse.
Posté par Ph B à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 29 septembre 2017

à la mode

Cette mode des pantalons déchirés aux genoux ne me plaît pas beaucoup, pour tout dire je la trouve assez ridicule, mais elle me donne l’avantage de pouvoir continuer de porter certain vieux fute usé qui a ma sympathie, et dont la toile commence à céder. Aussi lorsque ma consultante en habillement fustige mon allure de clodo, j’ai beau jeu de lui répondre Mais enfin, Madame, voyez-vous pas que je suis presque à la mode?
Posté par Ph B à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 28 septembre 2017

expo Yannick Lavigne

  Avec mon coach vendredi dernier nous fûmes visiter une exposition aux extrémités septentrionales de Bordeaux, dans l’ancienne Base sous-marine, solidement construite par les Allemands jadis, et maintenant dévolue aux Beaux-Arts. Le bâtiment est remarquablement mal desservi par le principal transport collectif, le tram, qui nous laissa sur les quais assez loin de notre destination. Les lieux ne me sont plus aussi familiers qu’à l’époque lointaine où j’y traînais volontiers, en outre ils ont été réaménagés depuis lors, si bien... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 21 septembre 2017

alexis et timour

J'aimerais aimer mieux que ça Tocqueville, mais malgré toute ma sympathie je dois avouer que ses Voyages ne me passionnent pas. Dernièrement je m'étais enlisé dans ses notes sur l'Angleterre et l'Irlande, qui ont fini par me tomber des mains. Je remets à plus tard une autre tentative avec son Amérique. En attendant, sur un conseil avisé de mon hôte, conseil que j'avais d'abord négligé, je me suis plongé dans La morue de Brixton, d'un certain Bogousslavski. Pour ce que j'en sais à cette heure, le personnage me repousse autant qu'il... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 14 septembre 2017

haïku de rentrée

J'ai repris le mail."Destination Pessac Centre."Tram, boulot, dodo.
Posté par Ph B à 08:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 10 septembre 2017

sur Georges Perros

Sans l’avoir jamais lu Georges Perros me plaisait bien, par sa réputation d’écrivain du fragment (pourquoi écrire long quand on peut faire bref, hein?) et par son faux air de Harvey Keitel, sur les photos. Cette semaine j’ai eu l’occasion de parcourir un de ses recueils, Pour ainsi dire (Finitude, 2004). La première phrase est plutôt décourageante : «J’écris comme je me mouche.» C’est toujours mieux que s’il avait dit «J’écris comme j’éternue», mais ça n’est quand même pas très appétissant. Il y a beaucoup de propos généraux sur... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 14:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
samedi 9 septembre 2017

pierre bergé

On n’aurait que l’embarras du choix, s’il fallait citer une des innombrables conneries proférées par feu Pierre Bergé. Une de ses perles fut le tweet, ou retweet, déclarant «si une bombe explose sur les Champs à cause de la Manif Pour Tous, c’est pas moi qui vais pleurer» (16 III 2013). Il aurait aussi proclamé être «pour la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes en France» (RTL, 26 IX 2013). Il incarnait le type du bourge de gauche, bourré de fric et de grosses idées, fanatique et haineux, incapable... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 7 septembre 2017

from below

Madame Zorglub-Marxistoff, «professeure émérite en histoire contemporaine, donnera une conférence inaugurale lors de la rentrée des étudiants de première année, sur le thème : Intégrer l’histoire des femmes, de la colonisation et de l’immigration, quels effets dans l’écriture d’un récit national? … Pratiquer une histoire from below, qui s’intéresse aux femmes et aux hommes de toutes conditions et de toutes origines, permet de construire une histoire de France qui ne se limite pas à l’Hexagone, différente et ouverte sur le monde.» Il... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 23:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,