Il paraît que les biologistes considèrent l’odeur comme une information. Et auprès de certains êtres on se dit que vraiment, trop d’information tue l’information.