cromag

Hier j’ai trouvé l’énergie d’accomplir quelques gestes pour tâcher de m’arracher au marasme estival. J’ai rangé mes vêtements, j’ai pris ma première douche depuis trois jours, et je me suis rasé. A part ça je n’entreprends rien de sérieux mais j’essaye au moins de me livrer à de petites besognes utiles, pour ne pas perdre mon temps. Je désherbe une bordure, je démousse un bout de trottoir, je monte dans les bois chercher quelques bûches, je fends les plus grosses en deux et je les range dans mon bûcher de proximité. Hier soir j’ai passé quelques heures à regarder des documentaires sur Staline, en anglais, sur YouTube (celui-là, par exemple). Le dernier était une comparaison du destin parallèle de Staline et Hitler, le destin peu marxiste d’hommes nés fort pauvres, parvenus aux sommets de pouvoirs tyranniques. Un détail frappant est qu’ils auraient coexisté quelque temps non loin l’un de l’autre, à Vienne, en 1913 je crois (en voulant vérifier, je ne trouve rien qui confirme cette coïncidence). Depuis mon arrivée j’ai aussi passé une autre soirée à chercher des documentaires, cette fois sur la préhistoire. C’était plus laborieux. Souvent on sent dès les premiers instants, à la musique idiote, au ton de la voix off, que l’émission ne s’adresse pas vraiment à des adultes. Il y a aussi les moments où l’on sent venir les gros sabots de l’idéologie, quand on nous explique d’un air entendu que l’homme de Néandertal prisait la diversité, et pour ainsi dire faisait barrage au Front National, j'exagère à peine. Heureusement YouTube a sa commodité, il suffit de cliquer sur une des options proposées en marge, pour passer instantanément à autre chose. Finalement les docus les plus intéressants que j’ai trouvés ce soir-là étaient aussi les plus austères dans la forme, de simples conférences d’universitaires derrière un pupitre. J’admire leur science à repérer que tel menu fossile est l’os de telle phalange de tel orteil, et les déductions qu’ils parviennent à en tirer. Sur la question de Néandertal, j’ai l’impression qu’on ne sait toujours pas au juste s’il n’était qu’une race d’homme, ou une espèce à part. Il reste encore beaucoup à découvrir dans ces domaines, et qui sait quels beaux génocides retrouvés dans l’Eden. Mais on ne connaîtra sans doute jamais le nom des Hitler ou des Staline des cavernes...