11101_290

J’ai passé quelques heures à examiner un livre qui m’intéressait, Arboles y arbustos de al-Andalus, publié par le CSIC (le CNRS espagnol) en 2004. C’est un ouvrage collectif dans lequel deux arabisantes (J M Carabaza & E García) et deux botanistes (J E Hernández & A Jiménez) ont analysé des textes en arabe datant du XIe au XVIIe siècle et en ont synthétisé les données quant à la description, l’utilisation et la culture de plus d’une centaine d’arbres et arbustes d'Andalousie, indigènes ou importés, en y incluant de petites espèces ligneuses comme les roseaux, les rosiers ou la vigne (Parmi les absents, bizarrement, pas de tilleul, pas de sureau). J’étais surtout curieux de contempler du vocabulaire. C’était une occasion d’améliorer mon espagnol, car je ne connais pas très bien les noms des arbres dans cette langue, et de découvrir les dénominations en arabe. (Mes prospections dans cette langue se sont arrêtées à l’époque où je fréquentais une Algérienne et où j’avais acheté un petit guide Assimil, mais j’avais été découragé en constatant que les mots du livre ne correspondaient jamais à ceux de mon interlocutrice. Et puis comme elle parlait bien français…) Je me suis amusé, cela faisait longtemps, à constituer un index quadrilingue dans lequel j’ai reporté les noms latins, arabes, et espagnols, avec si possible leur traduction en français. Cela fera la matière d’une nouvelle Lettre documentaire. On y remarque sans surprise quelques emprunts de l’espagnol à l’arabe, comme Ratam / Retama, pour le Genêt. Il y a des mots qui ressemblent au français, lequel les tire je ne sais d’où, comme Kafur / Camphre, ou Murr / Myrrhe. Dans certains cas la ressemblance est frappante entre les termes latins et arabes, mais je n’ai pas le temps d’essayer de savoir qui a emprunté à qui : ainsi le nom du Buis (arabe Baqs, espagnol Boj, latin Buxus) ou celui de l’If (arabe Tajs, espagnol Tejo, latin Taxus, c’est peut-être cet arbre qui donne son nom à la ville du Teich, près d’Arcachon). Il y a le cas étrange de l’Orange, qui oscille entre le Narany oriental (Naranja en espagnol) et l’Aurantium, le doré latin. Malheureusement le livre est plus botanique que linguistique, et ne prend pas la peine de donner certaines explications. Ainsi j’apprécie que les mots arabes soient écrits en caractères latins, mais on ne sait à quoi correspondent tous les points, tirets, accents et apostrophes dont ils sont lardés, et que je n’ai pas pris la peine de transcrire. Les auteurs n’éclaircissent pas non plus le sens des désignations par périphrase. Par exemple, dans l’expression Nasam aswad, pour Peuplier noir, je reconnais l’adjectif aswad (noir) parce que par hasard j’ai su jadis que tel était le sens du nom d’un groupe de reggae, mais le livre n’en dit rien. Autre exemple, on voit que le nom de l’Arbousier, Hinna ahmar, reprend le nom du Henné (Hinna) avec un qualificatif qui sert aussi pour désigner une espèce de Nerprun (Awsay ahmar) sans explication. J’aime bien la simplicité élémentaire des monosyllabes, comme Rand (le Laurier), Ward (le Rosier) ou Karm (la Vigne). Il y a trois étranges mots doubles : Dardar (le Frêne), Fulful (le Poivrier) et Safsaf (le Saule). Je ne sais si ces mots d’arabe médiéval sont encore ceux de l’arabe actuel, mais lui-même est très variable, paraît-il. En voulant me renseigner à cette occasion, je n’ai trouvé en ligne que des vocabulaires pour touristes, naturellement pauvres en botanique, mis à part quelques noms de légumes, et des dictionnaires plus complets, mais en écriture arabe, pour moi illisible. Et de toute façon, je n’ai guère besoin d’en savoir plus. S’il y a un arabophone parmi mes lecteurs, il me donnera son avis. En dehors de ce safari lexical je n’ai guère lu le texte sinon, très attentivement, les dix-sept pages d’un des plus longs articles, celui sur la Vigne, très intéressant, mais où je n’ai pas trouvé de réponse à la question que je me suis longtemps posée, de savoir contre quels arbres on faisait jadis pousser des treilles, coutume paraît-il des Romains de l’Antiquité, encore pratiquée par les Italiens du seizième siècle, selon l’observation de Montaigne, qui n’a pas eu l’idée de citer l’espèce. C’est par hasard au chapitre de l’Orme (Nasam) que je tombe sur cette allusion : «contre ceux de plus grande taille, on installe les treilles». Cela pourrait se comprendre, parce que l’Orme a une ombre légère. Je m’amuse en songeant que j’avais en quelque sorte la réponse sous les yeux depuis des années, avec le bois de la Rigeasse, petite ormée broussailleuse, isolée au milieu des champs et envahie de vigne sauvage, probablement semée par les oiseaux, qui ont chié là les pépins de raisin des quelques vignes du secteur. Ce qui ne prouve rien, mais témoigne au moins que les deux plantes font bon ménage. 

(PS. Monsieur Damien de sable me fait savoir qu'ahmar signifie rouge, et me communique cette réflexion : "Il y a quelque chose de curieux, à propos des mots qui désignent les couleurs en arabe, en tout cas les couleurs de base les plus fréquentes. Elles semblent toutes construites sur la même structure : deux syllabes avec la même répartition de consonnes autour de deux a. Noir : aswad. Blanc : abyad. Rouge : ahmar. Bleu : azraq. Vert : akhdar. Jaune : asfar. Le phénomène est trop net pour être fortuit, mais comment l'expliquer ?")

LETTRE DOCUMENTAIRE 504 : ARBRES ARABES.

Index d'après Arboles y arbustos en Al-Andalus (par Julia María Carabaza Bravo, Expiración García Sánchez, Jacinto Esteban Hernández Bermejo & Alfonso Jiménez Ramírez. Madrid : CSIC, 2004.)

Acacia abyssinica - UMM GAYLAN - Acacia (à gomme arabique)
Acer - SUFAYRA - Arce (Erable)
Alnus glutinosa - ZAN - Aliso (Aulne)
Aquilaria agalocha - QUTR - Aloe, Agáloco
Arbutus unedo - HINNA AHMAR - Madroño (Arbousier)
Argania spinosa - ARQAN - Argán (Arganier)
Arundo donax - QASAB - Caña, cañizo, cañavera (Roseau)
Berberis - BARBARIS - Agracejo (Epine vinette)
Betula - NASAM QABRI - Abedul (Bouleau)
Boswellia carteri - SAYAR AL-LUBAN - Incienso, Olibano (A à encens)
Buxus sempervirens - BAQS - Boj (Buis)
Caesalpinia sappan - BUQQAM, BAQQAM - Brasilete
Cassia - JIYAR SANBAR - Cañafistula (Casse)
Castanea sativa - SAH BALLUT - Castaño (Châtaignier)
Cedrus - ARZ - Cedro (Cèdre)
Celtis australis - MIS - Almez(o), latón, lirón (Micocoulier)
Ceratonia siliqua - JARRUB - Algarrobo (Caroubier)
Cercis siliquastrum - DADI - Ciclamor (Gainier, Arbre de Judée)
Chamaerops humilis - DAWM - Palmito (Palmiste? Palmier nain)
Cinnamomum aromaticum - DAR SINI - Canelero de China (Cannelier)
Cinnamomum camphora - KAFUR - Alcanfor (Camphrier)
Cinnamomum verum - QIRFA - Canela (Cannelier de Ceylan)
Cistus - SAKUS - Jara (Ciste)
Citrus aurantifolia - LIM - Limero (Limettier, Citron vert)
Citrus aurantium - NARANY - Naranjo (Oranger)
Citrus grandis - ZAMBU - (A)zamboa (Pamplemoussier)
Citrus limon - LAYMUN, LAMUN - Limonero, Limero (Citronnier)
Citrus medica - UTRUYY, UTRUNY - Cidro (Cédratier)
Commiphora africana - MUQL - Bedelio africano (Myrrhe africaine)
Commiphora myrrha - MURR - Mirra (Arbre à myrrhe)
Commiphora opobalsamum - BALASAN - Balsamero
Cordia myxa - MUJA(Y)TA, MUJAYTI - Sebestén (Sébestier)
Corylus avellana - YILLAWZ - Avellano (Noisetier)
Crataegus azarolus - ZARUR - Acerolo (Azarolier, Epine d'Espagne)
Crataegus monogyna - MADAG - Majuelo (Aubépine)
Cupressus sempervirens - SARW - Ciprés (Cyprès)
Cydonia oblonga - SAFARYAL - Membrillo (Cognassier)
Daphne gnidium - MATNAN - Torvisco (Garou, Sainbois)
Diospiros ebenum - ABNUS - Ebano (Ebène?)
Elaeagnus angustifolia - ALLOHANTA - Arbol del paraíso? (Chalef)
Ficus carica - TIN - Higuera (Figuier)
Ficus sycomorus - YUMMAYZ - Sicomoro (Figuier sycomore)
Fluggea tinctorea - AWSAY SAGIR - Tamujo (Nerprun?)
Fraxinus angustifolia - DARDAR - Fresno (Frêne)
Hyphaene thebaica - MUQL - Palmera egipcia (Palmier doum)
Jasminum - YASAMIN, YASMIN - Jazmín (Jasmin)
Jasminum fruticans - ZAYYAN - Jazmín silvestre (Jasmin d'été)
Juglans regia - YAWZ - Nogal (Noyer)
Juniperus - ABHAL - Sabinas? Enebros? (Genévrier)
Juniperus - AR'AR - Sabinas? Enebros?
Laurus nobilis - RAND - Laurel (Laurier)
Lawsonia inermis - HINNA - Alheña (Henné)
Liquidambar - MAYA - Estoraque (Styrax? Liquidambar? Copalme?)
Lycium intricatum - AWSAY - Cambrón, Espino negro (Nerprun? Ronce?)
Malus domestica - TUFFAH - Manzano (Pommier)
Melia azedarach - AZADARJAT - Acederaque (Cinnamome?)
Mespilus germanica - MUSA - Níspero (Néflier)
Moringa oleifera - BAN - Ben (Moringa)
Morus nigra - TUT - Moral, morera (Mûrier noir)
Musa - MAWZ - Platanera (Bananier)
Myrtus communis - RAYHAN - Arrayán, Mirto (Myrte)
Nerium oleander - DIFLA - Adelfa (Laurier-rose)
Olea europea - ZAYTUN - Olivo (Olivier)
Olea europaea sylvestris - ZANBUY - Acebuche (Olivier sauvage)
Pandanus odoratissimus - KADI - Pándano (Kaitha)
Phillyrea angustifolia - KATAM - Labiérnago (Alaterne? Filaire)
Phoenix dactylifera - NAJL - Palmera datilera (Palmier dattier)
Phragmites australis - QASAB FARISI - Carrizo (Laîche? Roseau commun)
Pinus - SANAWBAR - Pinos (Pins)
Piper cubeba - HABB AL-ARUS - Cubeba (Cubèbe, Poivre de Java)
Piper nigrum - FULFUL - Pimentero (Poivrier noir)
Pistacia - DARW - Lentisco (Pistachier lentisque)
Pistacia terebinthus - BUTM - Terebinto, Cornicabra (P térébinthe)
Pistacia vera - FUSTUQ - Pistacho, Alfónsigo (Pistachier)
Platanus orientalis - DULB - Plátano de sombra (Platane)
Populus alba - HAWR - Alamo blanco (Peuplier blanc)
Populus nigra - NASAM ASWAD - Alamo negro, Chopo (Peuplier noir)
Prunus armeniaca - MISMIS, MISMAS - Albaricoquero (Abricotier)
Prunus avium - HABB AL-MULUK - Cerezo (Cerisier)
Prunus domestica - IYYAS, INYAS, UYUN, ABQAR - Ciruelo (Prunier)
Prunus dulcis - LAWZ - Almendro (Amandier)
Prunus mahaleb - MAHLAB - Mahaleb, Cerezo de Santa Lucía
Prunus persica - JAWJ - Melocotonero (Pêcher)
Punica granatum - RUMMAN - Granado (Grenadier)
Pyrus - KUMMATRA, IYYAS, INYAS - Peral (Poirier)
Quercus faginea - AFS - Quejigos (Chêne faginé)
Quercus ilex - BALLUT - Encina (Chêne vert, Yeuse)
Quercus pyrenaica - SINDIYAN - Roble (Chêne tauzin)
Quercus suber - SUBIR - Alcornoque (Chêne liège)
Retama sphaerocarpa - RATAM - Retama (Genêt)
Rhamnus alaternus - AWSAY AHMAR - Aladierno? (Nerprun alaterne)
Rhus coriaria - SUMMAQ - Zumaque (Sumac des corroyeurs)
Ricinus communis - JIRWA - Ricino (Ricin)
Rosa - WARD - Rosal (Rosier)
Rosa canina - WARD YABALI - Rosal montés, Agavanzo (Eglantier)
Rubus ulmifolius - ULLAYQ - Zarza, Zarzamora (Ronce)
Saccharum officinarum - QASAB AL-SUKKAR - Caña de azúcar
Salix alba - SAFSAF - Sauce (Saule)
Santalum album - SANDAL - Sándalo (Santal blanc)
Sorbus aria - MUSTAHA - Mostajo (Alisier blanc)
Sorbus domestica - GUBAYRA - Serbal (Cormier)
Styrax officinale - MAYA - Estoraque (Aliboufier)
Syzigium aromaticum - QARANFUL - Clavero (Giroflier)
Tamarindus indica - TAMAR HINDI - Tamarindo (Tamarinier)
Tamarix africana, canariensis - TARFA - Taraje, Taray (Tamaris)
Tamarix aphylla - ATL - Tamarisco oriental
Taxus baccata - TAJS - Tejo (If)
Tectona grandis - SAY - Teca (Teck)
Terminalia - IHLILAY, HALILAY, BALILAY - Mirobálano (Terminalier)
Trichilia emetica - RAQ, RUQA - Arbol de la nuez vómica (Vomiquier?)
Typha - QASAB AL-BUNYAN - Anea, enea, espadaña, bayón (Massette)
Ulmus minor - NASAM - Olmo (Orme)
Vitex agnus-castus - HABB AL-FAQD - Sauzgatillo (Gattilier)
Vitis vinifera - KARM - Vid (Vigne)
Ziziphus jujuba - UNNAB - Azufaifo, Azofaifo (Jujubier)
Zizifus lotus - NABQ - Loto, Arto (Jujubier sauvage)