Les terribles «violences policières» en France… Vu le bordel qui règne dans le pays, soi-disant en état d’urgence, il m’a l’air de souffrir surtout de la non-violence policière. Je serais curieux de savoir ce que représentent lesdites «violences policières», par rapport aux violences non-policières : un millième? un dix-millième?