Unknown

Depuis longtemps je ne jette plus les coquilles d’huître, parce que je les garde pour empierrer mes entrées de bois et les ornières des chemins d’accès. J’en tire la double satisfaction de diminuer le volume des ordures que je confie au service de déchetterie (sans doute peu de gens en produisent moins que moi), et d’employer utilement un matériau valable et gratuit. A vrai dire j’utilise maintenant toutes les coquilles qui arrivent sur ma table, que ce soit celles des bigorneaux, des coques, etc, et même les plus friables, comme les moules. J’en suis venu à considérer que ce serait une sorte de péché, de les jeter à la poubelle.