Je n'ai pas beaucoup le temps de m'amuser avec les réseaux sociaux, parmi lesquels ma préférence va à la déesse Facebook, mais j’ai quand même trouvé moyen, ces dernières années, de m’inscrire dans deux autres, Twitter et Tumblr.

J’avais pris un compte Twitter par curiosité, et j’ai bientôt failli y renoncer : cela ressemble à Facebook mais en moins confortable, en plus austère, et cela fait en grande partie double emploi (je me demande quelle politique suivent au juste ceux qui pratiquent à la fois Fb et Tw, comment ils se répartissent l’usage de chaque). C’est l’ami Lucien Suel qui m’a soufflé l’idée de m’en servir pour y publier mes notes les plus brèves, celles qui peuvent tenir dans ce gabarit. Hélas je n’ai pas le temps de suivre tout ce que mes suiveurs ou mes suivis twittent à longueur de temps. Pour ma part j’utilise simplement ce cadre comme un album où conserver mes brièvetés (qui sont aussi reproduites dans mon blog). Je me suis pris au jeu : rien n’est plus addictif que d’avoir au départ une phrase un peu trop longue, et de la menuiser patiemment pour la faire entrer dans le cadre étroit des 140 caractères. 

Quant à Tumblr, qui est également un site de micro-blogage, mais se prête mieux aux images, je m’en suis aussi servi comme d’un album, où j'ai présenté un assortiment de mes collages. J'en parle au passé car j'ai perdu la clé, je n'arrive plus à y accéder pour y intervenir ou pour m'en défaire, mais cette petite exposition virtuelle reste pour l'instant visible. (On peut aussi le regarder en défilant).

(On peut retrouver les liens vers ces sites dans la marge ci-contre à droite, dans la section Annexes).