vendredi 19 juillet 2013

travaux

Les ouvriers jettent dans la maison une ambiance de cataclysme qui m'inquiète par moments, mais ne me déplaît pas tout à fait. Nous ne sommes pas égaux, j'admire leur vigueur, leur endurance. J'ai déjà connu ce genre de situation, ce sont eux qui travaillent, et moi qui suis vanné. Je passe du temps à les observer, à la fois par méfiance et par curiosité. Je suis par moments comme au cinéma : le remplacement d'une poutre, par exemple, n'est pas une petite scène, c'est tout un film. 
Posté par Ph B à 07:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]