Vu l'autre soir une partie de Windtalkers, les messagers du ciel, de John Woo (2002). Des recrues navajos rendent les plus grands services aux marines, dans la guerre du Pacifique. Ce film veut démontrer que les Blancs sont de vilains racistes méprisants, alors que les Indiens sont de braves types dévoués, avec des cultures différentes formidables, qui leur permettent de communiquer avec les esprits et tout et tout. Mais je n'ai pas été convaincu. Les scènes de bataille à grand fracas n'en finissent pas et les moyens visiblement énormes contrastent étrangement avec la pauvreté du fond. La musique pompeuse ajoute au ridicule. Je n'ai pas tenu jusqu'au bout. E.