lundi 30 avril 2012

Lettre documentaire 489

Quelques phrases des Cuadernos de vivir y pensar de Carlos Mastronardi(Academia Argentina de Letras, 1984)choisies et traduites par Philippe Billé Au fil des ans, nous accumulons les souvenirs comme si c’étaient des biens précieux. Quand le coffre est rempli, quand arrive la mort, nous jetons la clé à la mer, et nul ne saura ce que nous fûmes. Par magie, le coffre se vide au même instant. (page 28) Persistances, retours : mes rues quotidiennes sont pleines de morts. (40) Contre la lumière émanant des morts se découpent nos... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 25 avril 2012

mastronardi

En me renseignant sur les quelques hommes de lettres que Gombrowicz a fréquentés pendant son exil argentin, je suis tombé sur les Cuadernos de vivir y pensar, d'un certain Carlos Mastronardi (1901-1976). C'est un épais recueil de réflexions brèves, dépassant rarement la demi-page, et portant sur la littérature et le reste, réflexions que le poète avait consignées dans des cahiers à certaines périodes de sa vie, plus assidûment dans ses dernières années (il fête son soixante-dixième anniversaire aux deux tiers du volume). Cette édition... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 24 avril 2012

tandil

Le comédien Robert Le Vigan (1900-1972), de son vrai nom Coquillaud, et surnommé La Vigue par son copain Céline, avec qui il s'enfuit à pied à travers l'Allemagne en 1944-1945, eut ses biens confisqués et fut condamné en 1946 à l'indignité nationale et aux travaux forcés, pour faits de collaboration. Libéré en 1948, il s'exila d'abord en Espagne, puis en Argentine, où il se fixa et demeura jusqu'à sa mort à 72 ans, dans la ville de Tandil, qui comptait dans les 50.000 habitants au milieu du vingtième siècle, et se situe au pied des... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 18 avril 2012

démence et féminisme

Au dossier des rapports entre démence et féminisme, il faut porter le cas impressionnant de Hildegart Rodriguez Carballeira (1914-1933), enfant prodige puis socialiste espagnole, tuée dans son sommeil à coups de pistolet par sa propre mère, qui ne la trouvait pas assez parfaite.
Posté par Ph B à 08:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 16 avril 2012

livre noir

La proposition d'un leader socialiste, de supprimer le mot race de la constitution française, part peut-être d'un bon sentiment, mais elle est évidemment stupide. La lutte contre le racisme, ou contre son fantôme, fait hélas dire ou faire un tel nombre d'âneries, qu'il y aurait de quoi en remplir un livre. On pourrait l'intituler Le livre noir de l'antiracisme.
Posté par Ph B à 08:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 14 avril 2012

citations de tallemant

Quelques phrases, passages et tournures piquées dans les Historiettes de Tallemant des Réaux.(Je peux fournir les références de chapitre, si on cherche).  «Une nuit il eut une forte colique venteuse ...» «... homme bien fait et qui parlait agréablement, mais qui avait mangé tout son bien.» «... fille de basse naissance mais qui était adroite, et sut vite que sa maîtresse était une personne à se laisser gouverner.» «Elle vit encore, mais gueuse.» «... était un fils de M xxx, qui se fit riche, acheta une terre et se fit... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 11:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 11 avril 2012

historiettes de tallemant

Parce que Jünger en dit du bien plusieurs fois, je me suis intéressé aux Historiettes de Tallemant des Réaux et j'ai passé quelques semaines à les lire. Il me semble que le chasseur subtil ne précise pas de quelle édition il disposait, mais comme il dit qu'elle avait six volumes, et comme on lui connaît des habitudes chic, je suppose qu'il s'agissait de la première, parue en 1834-1835. Cette première publication était largement posthume, puisque Gédéon Tallemant a vécu au dix-septième siècle (1619-1692), et que son manuscrit a dormi... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 3 avril 2012

Villes bigrement exotiques

Ce mois-ci paraissent en librairie les Villes bigrement exotiques de Crad Kilodney, que j'ai eu le plaisir de traduire (Editions Le Dilettante, 220 pages, 17 euros).Je donne ci-dessous quelques informations sur ce livre. Le texte de la jaquette : Né en 1948 à New York, l’aventurier Crad Kilodney, duc de Sherbourne, est installé à Toronto depuis 1973. Fort de ce qu’il n’y a dans son passé «rien de particulièrement répréhensible sur quoi l’on puisse encore trouver des preuves», il s’est déjà présenté aux élections présidentielles... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 16:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 3 avril 2012

J'adore le printemps

C'est vraiment la plus belle saison.
Posté par Ph B à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 1 avril 2012

l'entassement qui vient

Le peu que j'ai aperçu de la Belgique, en me rendant à Bruxelles cet hiver, me paraît conforme à ce que l'on peut en savoir par ailleurs. C'est un pays bondé, la densité démographique y est l'une des plus fortes d'Europe, la même qu'au Japon. A vrai dire la Belgique entière se transforme en une immense zone urbaine, les anciennes villes n'y sont plus que des centres-villes, séparés par d'interminables banlieues plus ou moins homogènes, laissant encore voir çà et là quelques malheureux lambeaux de campagne. Ce qui m'afflige le plus... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,