Centlistes

 

Je viens enfin de faire paraître, avec l’aide d’un artisan normand (Olivier Prieur, mon sauveur), un petit livre qui m’est cher. Voilà quelque temps, je me suis amusé à collectionner une centaine de ces listes de courses, que certains clients laissent traîner dans le panier en quittant le magasin. Le recueil de Cent listes d’achat reproduit donc, sur une quarantaine de pages, reliées en un cahier soigneusement cousu, la totalité de cette collection. L’ouvrage est lui-même tiré en 100 exemplaires numérotés, dont chacun comporte en outre une des listes originales. La couverture est illustrée d’un dessin inédit que maître Lolmède m’a permis d’utiliser. Je vends cette merveille 5 euros seulement (6 euros par la poste). Dédicace sur demande.

Texte de couverture :

L’idée de cette livrette ne me serait peut-être jamais venue si je n’avais connu, il y a déjà bien longtemps, en 1984, le recueil Found art, du néoïste berlinois Graf Haufen. Il était constitué de la reproduction, sur cinquante pages au format A5, d’une série de cinquante morceaux de papier manuscrits collectés çà et là pendant l’année. L’ouvrage n’était photocopié qu’en cinquante exemplaires, dont chacun contenait une page avec le matériau original. Ce si parfait petit objet faisait envie, son souvenir me stimulait sporadiquement. Lors d’une illumination soudaine, en juin 2003, alors que j’accompagnais ma vénérable mère au Leclerc de la Moulette, à Bergerac, j’eus l’inspiration d’appliquer un système analogue à une catégorie bien particulière de manuscrit trouvable : la liste de course abandonnée. Je me lançai dès lors, à l’occasion de mes propres emplettes, dans une quête dont je ne soupçonnais pas qu’elle serait aussi longue, et assez difficile. Tout d’abord le matériau s’avéra plus rare que je n’aurais cru. A quoi s’ajouta qu’il était souvent malaisé, pour des raisons psychologiques, de mettre la main sur de tels butins, et parfois la pudeur, surtout quand j’opérais seul, m’en empêcha, par crainte de paraître anormal ou bizarre. Mais enfin je suis parvenu à rassembler un cent de ces documents, au hasard des Leclerc, Géant, Inter ou Atac, de Bergerac ou de Talence, de Pessac ou de Gradignan, de Saint Jean d’Angély, d’Aulnay de Saintonge ou de Beauvoir sur Niort, et jusqu’à la Coop de Villeneuve la Comtesse. Quelques amis m’ont également aidé et je veux remercier de leurs contributions Daniel Baudouin, Danielle Berton, Christophe Massé, Dominique Meens et Juan Moreno Blanco.

 

Mes lecteurs savent qu’entre le moment où ce recueil a été préparé et celui où il paraît enfin, j’ai publié en février 2009, dans le Discréto n° 9, une petite série de 8 listes de courses du même genre.

Enfin sur le sujet on m’a fait connaître l’autre jour l’existence d’une brochure intitulée Tête de listes, parue à Angers en l’an 2000, dans laquelle Sylvie Billaud et Martin Lersch avaient aussi rassemblé quelques listes de courses trouvées, et accompagnées de dessins.

PS (août 2010). Depuis maintenant deux mois que j'ai fait paraître l'excellent recueil de Cent listes d'achat, les témoignages publics et privés que j'ai recueillis, sont unanimes :
- «Un très bel objet littéro-sociologique» (Laurent Belkacem).
- «Super idée, super concept, super réalisation ... Un chef d'oeuvre de l'art de supermarché, à posséder absolument par toute personne de goût (bon ou mauvais)» (Laurent Lolmède).
- «Cent listes d'achat est une réussite» (Stéphane Goarnisson).
- «Nous en avons rêvé, vous l'avez fait» (Thierry Horguelin).
- «Et si c'était le livre de l'année? ... ce bouquin nous transporte» (L'Editeur Singulier).
- «J'aime l'humilité de ce travail, de cette collecte» (Lucien Suel).
- «Très réussi ... J'adore les livres-inventaires» (Jean-Christophe Menu).
- «A mes yeux, ça vaut le futur Goncourt, facile!» (Frédéric Roux).
1_courses

phB2