P1000869

J'avais repéré il y a quelques jours et j'ai photographié hier matin ce panneau, sur un parking du campus. J'étais saisi à la vue du lettrage endommagé, devenu si fragile qu'il suffirait de passer la main dessus pour le faire disparaître. J'avais prévu de publier cette photo aujourd'hui. En arrivant au boulot ce matin, j'ai d'abord été assommé par un mail m'annonçant la mort subite de mon vieux et très cher copain Patrick Rabiller, qui était photographe lui aussi. Je lui dédie cette photo, laquelle prend soudain un sens effrayant : des visiteurs, oui, qui bientôt s'effacent, que sommes-nous d'autre? Patrick était l'auteur de l'avant-dernier numéro de Discréto que j'ai publié, au début de ce mois, le numéro 24 dont l'annonce dans ce blog n'est toujours pas parue à cause de mes problèmes matériels à la con. Je reviendrai dans quelques jours évoquer plus longuement le souvenir de ce cher ami.