jeudi 30 avril 2009

Le cinéma de A à E

Films vus en avril * Sans retour (Southern comfort) de Walter Hill, (1981). Une histoire de survie en milieu hostile, qui fait penser à Délivrance mais en moins bien. J’ai trouvé le ton un peu vulgaire, l’histoire peu crédible, alors que l’anecdote n’est pas une mauvaise idée (des soldats en manœuvre, perdus dans le bayou). J’aurais aimé regarder plus en détail la cabane du braconnier et celles du village cajun. C’est seulement au dernier plan, quand apparaît un camion militaire, que je me suis rappelé avoir déjà vu ce film... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 29 avril 2009

Cimetière de Biarritz

On m’a prêté le curieux livre d’une certaine Monique Rousseau, Biarritz : La paroisse Saint-Martin et son cimetière, mémoire de la ville (chez l’auteur, Bayonne, 2004). L’auteur y présente l’église, le presbytère et principalement le cimetière, dont elle passe toutes les tombes en revue, commentant éventuellement leur aspect, leur décoration, et évoquant la vie des défunts qui y reposent. Je n’ai ni le temps ni le besoin de lire in extenso cet ouvrage érudit, que je me suis contenté de parcourir. Je regrette qu’il ne comporte ni table... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 28 avril 2009

L’expression «patrons-voyous», qui fait florès actuellement, ne recouvre pas une notion sociologique rigoureuse. C’est une simple carte de visite rhétorique, qui situe d’emblée son utilisateur parmi les fanatiques bornés pour qui cette formule est en réalité un pléonasme : les imagine-t-on admettre que des patrons soient honnêtes, ou se plaindre de voyous autres que lesdits patrons?
Posté par Ph B à 09:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 23 avril 2009

Lorca

Je vais sans doute aggraver ma réputation en avouant que je n’ai jamais réussi à trouver intéressante une seule phrase, ou une ligne écrite par Federico García Lorca. Ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué au cours de ma vie, mais chaque fois que j’ai ouvert une de ses œuvres, théâtre ou poésie, je me suis senti accablé d’un tel ennui, que j’ai bientôt refermé. Dernièrement, parcourant sa notice dans Wikipedia, j’ai vu que l’on donnait parmi les citations les plus mémorables de lui des sentences comme «Lo mas... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:10 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 22 avril 2009

J’entends de tous côtés de tels éloges du voyage, du nomadisme, de la mobilité, et par ailleurs de telles condamnations de l’enracinement ou de toute forme d’immobilité, que j’en viens à craindre qu’il ne faille un de ces jours revendiquer le droit à la sédentarité.
Posté par Ph B à 12:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 21 avril 2009

Discréto 12

Discréto n° 12, Gómez de la Serna, Brouillages, Avril 2009. 8 pages A6.
Posté par Ph B à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 20 avril 2009

Un sapin

Ce sapin sous les fenêtres de la fac était déjà incliné depuis la tempête de 1999, celle de 2009 l’a fait pencher encore plus. Les ouvriers du campus l’ont tronçonné, la sciure a conservé quelques jours un fantôme d’arbre, le souvenir de sa présence.
Posté par Ph B à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 19 avril 2009

Lettre documentaire 463

NOUVELLE THEORIE DES REVESpar Ramón Gómez de la Serna             Les rêves, selon ma nouvelle théorie, sont tramés par les diables, et quand les diables n’y suffisent pas, ils sont inventés par les instincts, ou s’ils ont un argument dramatique et logique, ce sont des augures du destin personnel de chacun.             Dans la grotte obscure du rêve, l’ange ne peut entrer. Dans l’égout des bas-fonds libérés, qui est en vérité au fond des... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 18 avril 2009

Vision

Cet hiver je me suis enfin fait faire les lunettes dont j’ai besoin depuis longtemps. Encore que, en ai-je tant besoin que ça, je n’arrive toujours pas à les mettre, je continue de me servir de mes loupes lunettoïdes. Ne sachant trop à quel marchand m'adresser, j'ai opté pour la Bordelaise de Lunetterie uniquement en fonction de sa situation géographique. Une chose amusante, chez eux, c’est que la feuille de test, où sont imprimées des phrases en plus ou moins gros, était une page des Considérations intempestives de Nietzsche. Je n’ai... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 06:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 17 avril 2009

Deux buis

Un coin de mon jardin est une pépinière de buis dans laquelle je puise de temps en temps de bons spécimens que j’élève en pot, avant de leur trouver un autre destin. Selon l’occasion je peux en vendre, en offrir, en planter. J’en ai planté deux dans la communauté urbaine de Bordeaux, au début de cette année, deux jeunes pousses d’une vingtaine de centimètres. Le premier le mardi 6 janvier à Pessac, dans un patio étroit de la fac, où vont fumer les fonctionnaires, et où j’avais repéré depuis longtemps une jardinière... [Lire la suite]
Posté par Ph B à 08:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,